Lomami : le maire de Kabinda remis en liberté provisoire


Le maire de Kabinda (Lomami), Joseph Kazadi Ngoyi est sorti de la prison centrale de Ludimbi ce mercredi 19 février en fin d’après-midi au terme d’une ordonnance de mise en liberté provisoire prise par le procureur de la république près le tribunal de grande instance de Kabinda, selon des sources judiciaires locales.

Contacté, le maire Kazadi confirme sa sortie de la prison et relate ce qui lui est arrivé.

« Tout est parti de mon départ du PPRD pour l’UDPS du président Tshisekedi. Les messes noires ont commencé à se tenir par-ci et par-là et j’étais au courant. Comme ici à Kabinda, on veut imposer le parti unique, ma position n’a pas plu à ceux qui se considèrent comme maîtres de Kabinda et qui sont membres du PPRD.  Le vendredi 14 février, j’ai été battu à ma résidence par des individus que je considère comme partisans du PPRD et mes habits déchirés sans aucune intervention de ma hiérarchie. Curieusement, le mardi, moi qui suis victime d’agression, je suis convoqué au parquet qui m’a accusé d’outrage au gouverneur, des coups et blessures, de faux et usage de faux pour des faits que j’ignore et je suis jeté en prison », explique à ACTUALITE.CD le maire Kazadi qui indique avoir versé une caution pour recouvrer la liberté provisoire.

« J’ai sollicité par écrit la liberté provisoire comme je suis malade et j’ai payé 150.000 FC pour lesquels je n’ai reçu aucune preuve que ça été canalisé vers le trésor public », ajoute le maire qui précise avoir quitté le PPRD pour l’UDPS et non un autre parti politique.

Le maire de Kabinda a été arrêté mardi dernier par la justice qui le poursuivait pour outrage au gouverneur. L’ancien député national Martin Mukonkole avait alors affirmé que le maire avait adhéré à sa formation politique qui est en alliance avec l’UDPS/Tshisekedi.

Sosthène Kambidi

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire