Algérie: Omari – D’importantes décisions pour accompagner l’activité pastorale à Bordj Badji-Mokhtar


Adrar — Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Cherif Omari, a fait état, lundi à Bordj Badji Mokhtar (800 km au Sud d’Adrar), d’importantes décisions pour accompagner et soutenir l’activité pastorale dans cette région frontalière.

S’exprimant en marge de l’inauguration de la 24ème édition de la fête du dromadaire, le ministre a annoncé la création d’un abattoir moderne dans la région, doté d’équipements modernes et répondant aux normes d’hygiène sanitaire.

Conduisant une délégation comprenant le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, et les ministres délégués chargés de l’Agriculture saharienne et de montagne et de l’Environnement saharien, M. Cherif Omari a fait part du renforcement de cette démarche par la relance des initiatives d’investissement dans des laiteries valorisant les valeurs nutritionnelles du lait de chamelle et dérivés.

Dans le même sillage, le ministre a mis en service un point de vente d’orge, relevant de la Coopérative des céréales et légumes secs (CCLS) à Adrar, à l’effet de rapprocher les prestations de distribution d’aliments de bétails des éleveurs.

Il a saisi l’opportunité pour procéder à une remise symbolique de décisions de soutien à des professionnels de l’activité pastorale.

Accompagné également de cadres centraux du secteur, à l’instar du directeur général de l’Office national algérien des céréales et du directeur des services vétérinaires pour s’enquérir de la richesse animale que recèle la région, M.Mohamed Cherif Omari a fait état aussi d’un plan d’action pour couvrir les zones pastorale en points d’abreuvage.

Ceci, a-t-il dit, en plus de structurer les éleveurs et les organiser dans le cadre de la filière nationale d’élevage camelin, de sorte à leur assurer l’accompagnement et de booster les activités sous-tendues par le souci d’un développement durable et équilibré figurant parmi les centres d’intérêt des pouvoirs publics.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a procédé, à Bordj Badji Mokhtar, à l’inauguration de la 24ème édition de la fête annuelle du dromadaire, à travers une exposition d’articles de l’artisanat traditionnel dans des khaima (tentes traditionnelles) dressées à l’entrée de la ville, ainsi qu’une exposition de camélidés, de bovidés et d’ovins montrant la richesse animale que recèle la région.

De son côté, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Hacène Mermouri, a indiqué que son département œuvrait à la promotion de l’activité pastorale en renforçant la dimension touristique de cette manifestation et en valorisant les produits dérivés de l’activité de l’élevage camelin, dont le cuir et les poils, des matières premières pour l’artisanat traditionnel.

Ceci, en plus de l’accompagnement du travail familial lié à cette branche et développé notamment par la femme au foyer, de sorte à procurer des sources de revenus à la famille productive et à stimuler l’esprit d’entreprenariat, a-t-il ajouté.

En marge de cette manifestation socio-économique et culturelle, la délégation ministérielle a inspecté un projet de centrale électrique solaire de 10 mégawatts ainsi que d’une centrale diesel de 42 mégawatts où l’accent a été mis sur le parachèvement de l’ensemble des projets d’énergie électrique avant le mois de Ramadhan, afin d’assurer une stabilité du réseau de distribution électrique.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire