Cote d’Ivoire: Littérature africaine d’expression francophone – La 13e édition du « Prix Ivoire » lancée


Le Prix Ivoire pour la littérature africaine d’expression francophone, l’édition 13, sera décerné le 19 septembre 2020, à Abidjan, en présence des professionnels du livre de Côte d’Ivoire. Il sera ouvert ce mercredi 26 février 2020.

Bien avant, son lancement officiel s’est déroulé le mardi 25 février, à la librairie de France sis à Abidjan Mall à la Riviera 3. Ce, en présence des acteurs de la littérature ivoirienne et de l’ambassadeur de la Tunisie en Côte d’Ivoire, SEM. Mohamed Nawfel Labidi.

« C’est une excellente initiative. Un honneur aux hommes de lettres et de culture de Côte d’Ivoire. Ce prix est très important.

Il va au-delà de la Côte d’Ivoire. C’est une main tendue aux écrivains de toute l’Afrique. C’est un vecteur pour montrer les œuvres des écrivains émergents », a affirmé SEM. Mohamed Nawfel Labidi.

Et de se féliciter de cette initiative qui? selon lui, « montre que l’Afrique est ancrée » dans la culture mondiale. « C’est un vecteur de croissance de développement des civilisations à encourager », a-t-il indiqué.

Isabelle Kassi Fofana, présidente de l’Association Akwaba culture, initiatrice du Prix, a, quant à elle, affirmé que cette distinction vise à célébrer le livre avec faste et faire en sorte que les écrivains de la diaspora et ceux qui vivent dans l’espace francophone puissent se retrouver pour célébrer le livre africain francophone.

« C’est un Prix qui met aussi en lumière des auteurs ivoiriens âgés de 35 ans à travers le « Prix horizon », institué depuis 4 ans », a-t-elle mentionné.

A l’en croire, peuvent concourir les ouvrages relevant de tous les genres littéraires, à l’exception de la littérature de jeunesse. Les ouvrages doivent avoir été publiés en français entre le 1er janvier 2018 et le 15 juin 2020.

Les participants ont jusqu’au 15 juin 2020 pour déposer leurs ouvrages en cinq exemplaires. Le Prix est doté d’un montant de 2 millions de Fcfa. La 13e édition est placée sous l’égide de Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et la Francophonie.

L’édition 2019 avait été remportée par Isabelle Rochet de Côte d’Ivoire avec son roman intitulé « Le savon de la forêt » sorti chez l’Harmattan.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire