Les employés en sit-in ce vendredi menacent d’aller en grève totale mercredi si l’eau potable ne coule pas.


Les agents du district sanitaire de Thionk Essyl (département de Bignona) ont encore boudé les salles de soins pour protester contre le manque d’eau criard  de la structure sanitaire.

Une situation qui, malheureusement, oblige les « soldats de la blouse blanche » de Thionk Essyl à utiliser l’eau du puits pour permettre aux femmes de boire leurs médicaments au district sanitaire et de stériliser les instruments. Toutes les femmes qui passent à l’hôpital sont obligées de boire cette eau. Du coup, au lieu qu’elles soient prévenues contre le paludisme, elles sont exposées aux risques des maladies. Certaines plus fragiles, sont attaquées par les maladies diarrhéiques. De dimanche à nos jours, dix femmes ont accouché et c’est l’eau du puits que les médecins ont utilisé, ce qui est gravissime.    

Pour manifester leur colère, les agents se sont réunis sous un arbre du district sanitaire pour un sit-in. Au moment où on écrit ces lignes, ils écrivent des correspondances à toutes les autorités administratives du département et de la région pour faire l’état de la situation qui s’aggrave de jour en jour, depuis bientôt trois mois. Ils donnent ainsi un ultimatum aux autorités pour régler ce problème. Sinon, ils iront en grève totale à partir de mercredi. Le puits étant presque tari, ils se rabattent désormais à la gendarmerie pour tirer de l’eau.

Tous les patients sont libérés et ont rejoint leurs domiciles. Un patient joint par téléphone nous confie que « ce n’est pas normal. Cette situation est dégradante. Un district sanitaire qui polarise beaucoup de villages ne peut pas rester des mois sans eau de robinet. C’est C’est désespérant de savoir  que c’est l’eau du puits qui est presque tari que les agents utilisent. Les autorités doivent régler ce problème sans quoi, c’est la population qui va prendre la lutte en main parce que c’est notre santé qui est en jeu et nous irons jusqu’au bout», nous souffle cet homme qui était en compagnie de sa femme pour des consultations prénatales…



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire