Au Vietnam, une chanson “incroyablement entraînante” contre le coronavirus



Prenez la mélodie d’une chanson célèbre de la “V-pop” (pop vietnamienne), ajoutez-y un clip animé montrant des petits virus vert fluo tenus en respect par des citoyens vigilants, et vous obtiendrez Ghen Cô Vy’, la vidéo de prévention contre le coronavirus diffusée par le gouvernement vietnamien. Un clip rapidement devenu… viral.

“Le Vietnam a inventé une chanson sur le lavage de mains pour prévenir le risque d’infection par le coronavirus, et c’est une tuerie ! Un vrai tube, capable de mettre le feu à la piste de danse”, s’est enthousiasmé John Oliver dimanche 1er mars dans l’émission américaine de divertissement Last Week Tonight, diffusée sur la chaîne HBO. Le présentateur est loin d’être le seul à avoir succombé à la musique entraînante de Ghen Cô Vy’ [“Le Coronavirus jaloux”], diffusée depuis le 22 février par le gouvernement vietnamien pour sensibiliser la population aux mesures de précaution à prendre face au nouveau Covid-19.

Sa mélodie “incroyablement entraînante”, commente Billboard depuis les États-Unis, est celle d’une chanson célèbre de la V-pop – pop vietnamienne inspirée de la K-pop en Corée du Sud – intitulée Ghen [“Jaloux”]. Ce sont d’ailleurs les chanteurs du morceau original, Erik et Min – anciens membres du groupe vietnamien St.319 –, qui ont prêté leur voix au clip de prévention. Les paroles ont été écrites par un producteur de musique à succès, Khac Hung, “en collaboration avec l’Institut vietnamien de la santé au travail et de la santé environnementale”, rapporte Billboard.

Grand succès sur TikTok

“Lavons-nous les mains, frottons, frottons, frottons, frottons-les ! Ne touche pas tes yeux, ton nez, ta bouche ; évite les endroits où il y a de la foule. Résistons au corona, corona !” peut-on entendre dans le refrain de la chanson. “Tâche toujours d’améliorer ta santé, de garder ton environnement propre. Ensemble, soyons plus vigilants : résistons au corona, corona !” Une version sous-titrée en anglais de la chanson a été mise en ligne par une internaute ici.

Le morceau et son clip ont fait émerger une nouvelle tendance sur les réseaux sociaux vietnamiens, et particulièrement sur l’application TikTok : répondant au “#Ghencovychallenge” [“#Défighencovy”], des jeunes Vietnamiens se filment pendant qu’ils dansent, reprenant les gestes utilisés dans le clip (se laver les mains, chasser le virus) pour créer de courtes chorégraphies.





A lire aussi

Laisser un commentaire