Afrique Centrale: Cemac – Projets intégrateurs cherchent financements


La première réunion du comité technique d’organisation de la table ronde des partenaires et des bailleurs ouverte ce 10 mars à Douala.

Pas moins de 2.819,2 milliards de F. Voilà le coût estimatif global des 12 projets intégrateurs retenus par les chefs d’Etat de la Cemac pour booster le développement de la sous-région. De cette enveloppe, 255,8 milliards de F sont déjà mobilisés par les Etats membres et des partenaires techniques et financiers. Les financements à mobiliser s’élèvent donc à 2.563,4 milliards de F. Toutes ces données ont été communiquées hier, 10 mars 2020, par le secrétaire permanent du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac).

Le Pr. Michel Cyr Djiena Wembou s’exprimait ainsi à l’ouverture de la première réunion du comité technique d’organisation de la table ronde des partenaires et des bailleurs sur le financement des projets intégrateurs deux jours de travaux tenus à Douala. Pour la table ronde susmentionnée prévue en juillet prochain, le comité réuni à Douala devra examiner plusieurs questions techniques, dont l’élaboration des fiches détaillées des 12 projets intégrateurs, l’élaboration des documents stratégiques de travail de l’événement, entre autres.

Rappelons que c’est lors du sommet extraordinaire de la Cemac du 22 novembre 2019 à Yaoundé que les chefs d’Etat de la sous-région avaient décidé de la mise en œuvre de ces 12 projets intégrateurs prioritaires. Dans la foulée, ils avaient recommandé à la Commission de la Cemac et au comité de pilotage du Pref-Cemac de travailler à mobiliser les moyens techniques et financiers nécessaires à la réalisation desdits projets. Lesquels portent sur les corridors régionaux de transport, la production et l’interconnexion énergétique, le renforcement du marché unique, la libre circulation des biens, des services et des personnes, le développement du capital humain et la diversification économique.

Entre autres impacts attendus de ces projets, la Cemac annonce : l’accélération du bitumage de tronçons routiers situés sur les corridors de transport, reliant notamment toutes les capitales entre elles ; la fluidification du transport des marchandises entre ports maritimes et centres de consommation enclavés ; la fourniture d’une énergie stable, bon marché et accessible aux habitants de la Cemac ; la mise en place de postes-frontières entre pays pour promouvoir l’intégration, la libre circulation des biens et des personnes ; la création d’un label « Centre d’excellence » attribué à toutes les écoles de l’espace Cemac répondant à des critères prédéfinis par la Commission…



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire