Avec l’accélération de l’épidémie de Covid-19, la Russie change de braquet



Le 16 mars au soir le gouvernement a annoncé la fermeture quasi totale des frontières de la Russie aux étrangers. Le pouvoir ne décrète pas d’état d’urgence, mais place le pays en “régime de mobilisation renforcée’’.

Avec relativement peu de cas avérés (officiellement 93 personnes et aucun mort), les autorités russes n’ont pas introduit pour l’instant de mesures correspondant à un régime de situation d’urgence, telles qu’elles sont prises dans plusieurs autres pays’’, écrit le magazine économique Expert. Comme l’a précisé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ‘‘il n’y a pas de motif valable pour cela’’. La Russie a pour l’heure décrété un ‘‘régime de mobilisation renforcée’’.

Les 30 nouveaux cas de contagion en 24 heures annoncés le 16 mars correspondent cependant à une hausse de 50 %, précise le quotidien Kommersant. C’est pourquoi le gouvernement a décrété, le 16 mars au soir, la fermeture des frontières du pays aux étrangers, qui prendra effet le 17 mars à minuit et ce jusqu’au 1er avril pour l’instant.

Sur les 93 malades, 86 revenaient de pays étrangers infectés, 7 ont été contaminés sur place. La contamination par contacts locaux est passée de 3 à 7 cas en une journée, ‘‘le virus est donc bien présent’’, a souligné le

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire