Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis au Burkina : « Nous travaillons avec le Burkina pour combattre la propagation du virus »


La Cellule de riposte de l’épidémie de coronavirus au Burkina a indiqué que le cercle diplomatique constitue un foyer de contamination dans notre pays. Au micro de Lefaso.net, Andrew Young, ambassadeur des Etats-Unis, a démenti les rumeurs concernant la contamination de diplomates américains au Burkina. Interview.

Lefaso.net : Des rumeurs font état de la contamination de citoyens américains au Burkina Faso. Quelle est la situation ?

Andrew Young : Nous pensons que le meilleur endroit pour des informations à jour, ici au Burkina Faso, c’est le ministère de la Santé. Aux Etats-Unis, les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont un site web constamment mis à jour sur les informations nationales et mondiales. Ensemble, les Etats-Unis et le Burkina Faso ont construit et doté le CORUS [Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires], spécialement pour ce type de menaces pour la santé mondiale. En tant que partenaire numéro 1 du Burkina Faso dans le secteur de la santé depuis de nombreuses décennies, nous comptons sur ces investissements pour nous aider à traverser les temps difficiles à venir.

Heureusement, à ce jour, aucun citoyen américain au Burkina Faso n’a la maladie à notre connaissance. Mais la situation est en constante évolution. Et j’exprime ma sympathie et mon soutien à toute personne infectée par cette maladie.

Quel est le degré de collaboration entre l’ambassade des USA et le gouvernement burkinabè ?

L’ambassade des Etats-Unis maintient une coopération solide, plusieurs fois par jour, avec les responsables de la santé du Burkina Faso et d’autres représentants du gouvernement, pour lutter contre la propagation du Covid-19. Nos représentants des Centres de contrôle et de prévention des maladies des Etats-Unis travaillent quotidiennement avec leurs partenaires burkinabè du CORUS pour suivre et combattre la propagation du virus au Burkina Faso.

Les Etats-Unis ont réalisé des investissements institutionnels à long terme dans le secteur de la santé publique burkinabè. En 2019 seulement, les Etats-Unis ont donné 9,5 milliards de dollars pour soutenir la santé publique internationale. Ici au Burkina Faso, les Etats-Unis ont fourni tout le financement du CORUS. Depuis des générations, nous soutenons les laboratoires qui permettent au Burkina Faso de dépister le virus corona.

Ces dernières semaines, les Etats-Unis ont réaffecté un financement de 100 millions de dollars pour aider les pays touchés et à risque à contenir et combattre le virus. L’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a engagé plus de 37 millions de dollars en assistance et équipement de protection pour plus de 25 pays à travers le monde. Il y a beaucoup plus à venir à l’endroit du Burkina Faso.

Quel est le message de l’ambassadeur des USA à l’endroit du peuple burkinabè ?

Partenariat, science, action communautaire : ce sont les meilleures pratiques pour prévenir la propagation du virus. En tant que représentant du peuple américain ici, je suis fier de nos décennies de partenariat qui nous ont aidés à nous préparer à ce défi. C’est l’essence même du partenariat américain : travailler ensemble pour relever un défi commun.


Cliquez ici pour lire aussi Coronavirus : « Mon pays est prêt à apporter son aide pour soutenir le Burkina Faso » selon Xu Fei, chargé d’affaires de l’Ambassade de Chine


Les Etats-Unis ont dépensé plus de 100 milliards de dollars au cours des 20 dernières années pour soutenir la santé publique, uniquement en Afrique. C’est de loin la plus grande contribution de tous les pays donateurs. Cela comprend le soutien américain à plus de 3 000 laboratoires africains, 28 laboratoires nationaux de référence qui sont les bases nationales les plus solides pour le dépistage et la réponse au coronavirus.

Et chaque année, les Etats-Unis dépensent environ 900 millions de dollars en infrastructures de laboratoire physique pour construire et entretenir ce réseau. Bien que ces investissements démontrent notre engagement continu à un partenariat avec les pays africains dans le domaine critique de la santé publique, chacun de nous individuellement a un rôle à jouer pour ralentir la propagation de ce virus. Il s’agit notamment de mesures de prévention telles que le lavage fréquent des mains et la distanciation sociale.

Mes collègues et moi à l’ambassade appliquons ces directives tout en poursuivant notre travail avec les partenaires burkinabè pour soutenir leurs efforts contre le Covid-19. J’espère que vous avez vu quelques-unes de nos vidéos et messages publics sur les meilleures pratiques. Et mon message à nos amis burkinabè est de consulter les plateformes Facebook et Twitter de l’ambassade pour obtenir des informations spécifiques sur la façon dont vous pouvez faire pour réduire la propagation de ce virus. Et partagez vos propres bonnes pratiques, car ce n’est qu’en agissant ensemble, en tant que membres d’une communauté, que nous réussirons.

Interview réalisée par Edouard Kamboissoa Samboé

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire