Cameroun: Centre médical – La Cathédrale Le personnel se porte bien


Des informations erronées sur la contagion de plusieurs infirmiers et médecins de cette formation sanitaire circulent à tort depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.

Lundi 23 mars au centre médical La Cathédrale. Au parking, des véhicules qui arrivent et qui s’en vont. A bord, des patients qui viennent consulter. La clinique n’est donc pas fermée comme cela est dit sur les réseaux sociaux. A l’entrée principale, une bonbonne d’eau et du savon pour se laver les mains. C’est la condition à respecter avant toute entrée dans le Centre. D’ailleurs, le vigile y veille. Des mesures plus fortes ont été prises par la directrice générale de l’institution, Dr. Tagni-Sartre Michèle, depuis la détection du premier cas de coronavirus au Cameroun. C’est à la clinique La Cathédrale qu’il a été testé. Dans l’enceinte de l’établissement, les battants sont grandement ouverts.

On évite tout contact humain avec les poignets des portes. De même, tout le personnel porte un masque. A l’accueil, les chaises sont assez éloignées du personnel qui renseigne. Les malades, eux également, sont à une distance considérable, soit plus d’un mètre. L’une des secrétaires, médicales installée à l’accueil, est au téléphone avec un patient. Elle le rassure : « Tu peux venir. Nous ne sommes pas confinés, nous travaillons normalement ». En effet, plusieurs patients de la clinique ayant suivi la rumeur de la contamination de plusieurs personnels soignants veulent se rassurer. Cette rumeur est très vite démentie par le Dr. Hubert Ndjinga Ndjinga, médecin du travail de la clinique. Il se souvient de ce fameux 5 mars, où le malade atteint du Covid-19 est arrivé à la clinique. « Plusieurs personnes ne savent même pas que c’est ici que le premier cas a été détecté. Le patient est arrivé et se plaignait de fatigue générale.

En échangeant avec lui, j’ai trouvé qu’il présentait tous les symptômes d’un cas suspect. Le lendemain, une équipe de décontamination est passée. Une seule infirmière a été testée positive et à l’heure actuelle, elle va beaucoup mieux. Quant à nous autres, nous sommes à nos postes respectifs », assure-t-il. Le Centre médical se porte donc bien. Le personnel est en place et les activités vont bon train. En mi-journée, lundi dernier, la directrice a tenu une autre réunion avec l’ensemble du personnel. Une rencontre visant à « muscler » les mesures sanitaires de l’hôpital, mais aussi à prodiguer des conseils à appliquer au sein du centre et chez-soi, pour la protection de tous et de chacun.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire