Coronavirus : Macky Sall actionne la chaîne de solidarité au Sénégal


Alors qu’il avait demandé à ses ministres et aux membres de son gouvernement de contribuer chacun, à hauteur d’un million de francs CFA, au fonds de riposte et de solidarité contre les effets du covid-19, le président sénégalais, Macky Sall, n’aura finalement pas attendu que ces derniers donnent leur accord. Ce mercredi, 25 mars 2020, il a donné instruction au ministre des finances et du budget, de prélever un million de FCFA, sur les salaires du mois de mars de ses ministres.

On s’en souvient. Après l’enregistrement des premiers cas du covid-19, le Sénégal, à l’instar d’autres pays de la région, a procédé à l’adoption de mesures préventives. Cela, en demandant notamment aux ministres de ne plus quitter le territoire pour éviter toute propagation de la maladie. Mieux, un plan de riposte et de solidarité contre les effets du covid-19 a été mis en place.

Toutefois, la maladie à coronavirus continue de gagner du terrain au pays de la Teranga, conduisant le chef de l’Etat à décréter l’état d’urgence. Cet état d’urgence est d’ailleurs accompagné de mesures fortes telles que l’instauration d’un couvre-feu de 20 h à 6 h du matin sur toute l’étendue du territoire et le confinement dans les hôtels de 1 561 personnes ayant été en contact avec les malades du covid-19.

A cela, s’ajoutent la mise en place d’une enveloppe de 50 millions de FCFA consacrée à l’achat de vivres pour l’aide alimentaire d’urgence et une remise partielle de la dette fiscale constatée au 31 décembre 2019 accordée aux entreprises et aux particuliers, pour un montant de 200 milliards de FCFA.

Et si à ce jour, le Sénégal enregistre près de 99 cas confirmés du covid-19, le président sénégalais s’attèle à multiplier les actions pour atténuer les effets de l’épidémie. D’où la décision du chef de l’Etat de ponctionner directement un million de FCFA sur les salaires de ses ministres. Cela, comme contribution au Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du covid-19, évalué à 1000 milliards de francs CFA.

Ainsi, celui qui avait demandé la contribution de ses ministres lors du dernier conseil des ministres, n’aura pas attendu leur accord. Une décision, qui pourrait inspirer d’autres pays touchés par la pandémie comme le Burkina Faso. Ce, d’autant plus qu’une chaîne de solidarité a été initiée ces derniers jours, en l’occurrence par des hommes d’affaires, pour appuyer la prise en charge des malades.

Nicole Ouédraogo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire