COVID_19 en RDC : des passeurs clandestins des rwandais arrêtés au Nord – Kivu


Après l’alerte lancée hier par la société civile du territoire de Nyiragongo faisant état de la traversée clandestine des sujets Rwandais sur le sol congolais, le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a annoncé jeudi 26 mars, l’arrestation des éléments des forces de sécurité de la République démocratique du Congo (RDC) qui ont facilité ce trafic frauduleux.
En effet, selon la société civile, des sujets Rwandais traversaient la frontière moyennant paiement des sommes d’argents aux militaires Congolais commis à la garde de la frontière entre la RDC et le Rwanda.
Pour l’autorité provinciale du Nord-Kivu, cette pratique est punissable. Il promet par ailleurs de veiller au strict respect des mesures supplémentaires édictées par le Chef de l’État en vue d’éviter la pandémie du Coronavirus.
« Il faut savoir que la facilitation de quelqu’un, qu’il soit Rwandais, qu’il soit congolais, pour faire l’immigration clandestine est une infraction. J’ai été saisi hier par des alertes et le commandant région militaire a été instruit. Il y a des officiers militaires qui ont été arrêtés. Nous n’allons pas aménager les gens en ce qui concerne la lutte contre le Covid-19. Le Chef de l’État est ferme quant à ce et nous allons faire observer toutes les mesures édictées pour la planification d’un état d’urgence sanitaire. Nous n’allons pas croiser les bras, nous allons continuer à veiller pour que notre population soit protégée. Nous n’allons pas tolérer que des comportements indignes soient engagés, surtout par les dépositaires du pouvoir public » a dit le Gouverneur Kasivita.
C’est la société civile du territoire de Nyiragongo qui a dénoncé la traversée frauduleuse de certains sujets Rwandais sur le sol congolais. Dans une déclaration faite mercredi 25 mars 2020, le président de la société civile de Nyirangongo, Mambo Kawaya, a annoncé que cette pratique est facilitée par certains agents de sécurité commis à la frontière entre la RDC et le Rwanda.
« Vous savez que le Rwanda est un pays aussi touché par le Coronavirus. Il y a risque qu’il y ait la contamination de la part de ces sujets rwandais qui viennent s’installer ici dans le territoire de Nyiragongo mais aussi dans la ville de Goma. Juste après les alertes, il y a déjà deux éléments qui viennent d’être arrêtés par les services de sécurité. L’un d’eux serait un militaire engagés dans le cadre de l’opération Sokola2. Ce matin, un autre policier habitant dans le village de Murambi a également été arrêté parce qu’il faisait passer ces sujets rwandais. Il a été appréhendé avec quatre citoyens Rwandais et en possession de l’argent du Rwanda. Nous n’allons pas baisser les bras. Nous continuons à appeler la hiérarchie militaire surtout le commandant de la 34e région militaire à déployer des nouvelles unités capables et sérieuses en vue de bien sécuriser la frontière » a relevé Mambo Kawaya, président de la société civile du territoire de Nyiragongo.
 
Alors que la RDC a dépassé la barre des 50 cas de Coronavirus, le Rwanda voisin compte actuellement plus de 40 cas.
 
Le Président de la République, Félix Tshisekedi a décidé mardi 24 mars 2020 d’isoler Kinshasa du reste du pays. Les vols de la capitale vers les autres provinces sont suspendus et vice-versa. L’état d’urgence a également été décrété et toutes les frontières de la RDC fermées sauf pour les transporteurs des denrées alimentaires et des produits de première nécessité.
 
Jonathan Kombi



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire