Angola: Le ministre souligne la production nationale pour économiser des devises


Luanda — Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, António Francisco de Assis, a considéré ce lundi, à Luanda, la production nationale comme l’une des mesures pour éviter les importations et les économies de devises qui en découlent pour l’achat de nourriture.

António Francisco de Assis s’exprimait à la cérémonie de remise et reprise avec l’ancienne ministre des Pêches et de la Mer, Maria Antonieta Baptista, dans le cadre de la fusion des deux départements ministériels de l’Agriculture et de la Pêche et de la Mer.

Selon le ministre, l’Agriculture et la Pêche devraient augmenter la production nationale, afin que le pays ne continue pas à dépendre des importations et à utiliser des devises pour importer des aliments qui peuvent être produits localement.

«La tâche principale est tournée vers la production interne, bien que le ministère ne soit pas producteur, mais a la responsabilité de créer un environnement politique institutionnel normatif, pour permettre aux différents opérateurs privés de mener à bien leur mission, dans le cadre du plan de développement recommandé pour la pays », a-t-il souligné.

António Assis a indiqué que toutes les régions du pays sont stratégiques pour l’agriculture et la pêche et dans les endroits où il n’y a pas de rivières et de lacs, il est possible de développer l’activité aquacole, avec l’extraction d’eau du sous-sol.

Il a souligné qu’il était important de regarder ce que le secteur produit afin d’appliquer le budget dans le secteur productif.

António Francisco de Assis a été nommé le 6 de ce mois (avril), ministre de l’Agriculture et de la Pêche, dans le cadre du réajustement du gouvernement qui a abouti à la réduction des départements ministériels de 28 à 21.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire