Au Japon, s’excuser quand on a été contaminé pourrait s’avérer contre-productif



Dans l’archipel, de plus en plus de personnages publics, sportifs ou artistes, s’excusent après avoir contracté le Covid-19. Une tendance qui pourrait s’avérer nuire aux efforts visant à enrayer l’épidémie, s’alarme le quotidien Mainichi Shimbun.

Au Japon, quand on est infecté par le virus, on est censé s’excuser auprès de son entourage pour avoir causé des “meiwaku”, c’est-à-dire des problèmes. Du moins c’est ce à quoi on pourrait être amené à comprendre en voyant des célébrités japonaises – joueurs de foot et de baseball, metteurs en scène, musiciens – présenter leurs excuses après avoir contracté le Covid-19, raconte le quotidien Maichini Shimbun.

Le 30 mars, après avoir été testé positif au virus, Sakai Gotoku, ancien joueur du club de football allemand Vtb Stuttgart et aujourd’hui sous contrat du Vissel Kobe (première division du championnat japonais), s’est ainsi plié à l’exercice sur Instagram :

Je suis profondément navré d’avoir causé des ennuis à tout le personnel de la ligue et aux autres joueurs, sans oublier leurs familles et amis.”

D’autres personnalités publiques ont fait de même. Ainsi du

[…]

Source

Fondé en 1872 sous le nom de Tokyo Nichi Nichi Shimbun, le Mainichi Shimbun est le plus ancien quotidien japonais. Il a pris la dénomination actuelle en 1943 lors d’une fusion avec l’Osaka Mainichi Shimbun. Centriste, le “Journal de tous

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire