Bah Oury parle de l’élection de Damaro: « c’est un personnage clivant très agressif… » | Africa Guinee


CONAKRY- L’élection d’Amadou Damaro Camara au perchoir de l’Assemblée Nationale guinéene provoque des réactions au sein de la classe politique Guinéenne. C’est le cas de Bah Oury, qui décrit le nouvel  élu comme  une personnalité très clivant et très agressive.

Amadou Damaro Camara a été élu président de l’Assemblée Nationale, à l’occasion de l’ouverture, ce mardi 21 avril 2020, de la première session inaugurale de l’institution parlementaire. L’ancien président du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel succède à Claude Kory Kondiano, du même parti. Personnage très controversé, Amadou Damaro Camara devient la deuxième personnalité de l’Etat. Interrogé par Africaguinee.com, Bah Oury n’a pas affiché une surprise.

Qui sème le vent récoltera la tempête…

« Je pense que c’est la même dynamique qui est en train de se poursuivre, il y a un groupe de personnes autour du président de la République qui l’ont amené à changer la Constitution et à organiser des élections très bancales. Ces personnes sont en train maintenant de se positionner pour la succession, croyant par ce biais-là être en meilleure posture pour conquérir le pouvoir  au sommet de l’Etat. C’est le cas de M. Damaro qui, au-delà de ses positions actuelles est une personnalité très clivant,  très agressive et qui a une très forte impulsion vers le sens de la confrontation. De ce point de vue j’estime que les autorités actuelles s’acheminent en toute logique dans l’affrontement et dans une dynamique de situation de fait, en se disant que pour le Pouvoir, ils sont prêts à tout. Mais qui sème le vent récoltera la tempête.

Les diplomates occidentaux ont boudé la session inaugurale du parlement ce mardi 21 avril 2020. Ce qui n’est pas étonnant quand son sait que la communauté internationale n’a pas reconnu les élections. Pour Bah Oury, l’isolement diplomatique et politique de la Guinée va s’accentuer sans compter la perte de légitimité interne qui fera que ce sera très difficile de gouverner avec cet attelage au sommet de l’Etat.

« On connait la personnalité de ce monsieur qui tancé le ministre des affaires étrangères de la France avec des propos très souverainistes alors que la Guinée même pour le plan de riposte contre le Covid-19, a nécessairement besoin de l’aide internationale. Leur outrance a fait que la Guinée n’a pas figuré sur la première liste de l’aide de la banque mondiale et du FMI dans cette première étape. C’est des personnalités comme ça qui vont parler au nom de la Guinée. De ce point de vue, c’est pour dire que la voix de la Guinée sera totalement éteinte et absente. L’isolement diplomatique et politique de la Guinée va s’accentuer sans compter la perte de légitimité interne qui fera que ce sera très difficile de gouverner avec cet attelage au sommet de l’Etat », a averti Bah Oury.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire