À Dublin, des voisins ont organisé une fièvre du samedi soir à distance



Des centaines de voisins sont descendus dans les rues de Dublin le 25 avril pour danser en rythme la chorégraphie de Saturday Night. À deux mètres de distance, bien sûr.

Depuis le confinement, le samedi soir est devenu un soir comme un autre. Mais ce 25 avril, les résidents du quartier de Ringsend, à Dublin, ont voulu marquer le coup. Jeunes et vieux sont descendus dans la rue et “ont envoyé valser la routine en exécutant tous ensemble une chorégraphie sur un tube des années 1990, rapporte The Irish Post.

Au son de Saturday Night, de Whigfield, une chanteuse danoise, des centaines de voisins se sont mis à danser dans la rue, les parkings et les cours d’immeuble du quartier. Remise au goût du jour en Irlande par la série Derry Girls, cette musique entraînante ne leur a pas pour autant fait oublier les mesures de sécurité.

Danse à distance

À deux mètres les uns des autres, les Dublinois se sont trémoussés en toute sécurité. “Au sol, les places de chacun avaient été dessinées à la craie pour s’assurer qu’ils gardent leurs distances”, précise le quotidien irlandais.

Filmés par des voisins depuis leurs fenêtres, les danseurs du samedi soir se sont vite retrouvés sur les réseaux sociaux. Si certains se sont indignés d’une action peu respectueuse du confinement, la vidéo a surtout été applaudie pour une initiative drôle et solidaire qui remonte le moral des résidents confinés, souligne The Irish Post.

“Super esprit dans ce quartier”, s’exclame un internaute. “C’est tout ce qui compte”, lui répond un autre. Les actrices de la série Derry Girls elles-mêmes ont partagé cet enthousiasme.

Source

Ce titre, lancé le 1er février 1970, se présente comme la voix de la diaspora irlandaise dans le monde. Sis à Londres, l’hebdomadaire revendique 3 millions de visites sur son site internet et 80 000 lecteurs par semaine à travers le Royaume-Uni

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire