Alerte-Coronavirus à la maison centrale: Plusieurs cas de morts signalés… | Africa Guinee


CONAKRY- L’heure est grave à la Maison Centrale de Conakry. Deux nouveaux cas de décès liés au Coronavirus ont été enregistrés à centre d’arrêt de la capitale. Ces décès s’ajoutent deux autres d’il y a quelques jours dans le plus grand centre pénitencier du pays.  

Pendant ce temps plusieurs autres détenus malades présentent des symptômes du COVID-19 comme la toux et l’hyperthermie. Selon nos informations, les détenus de la Maison Centrale Conakry sise à Kaloum dans le quartier insalubre de Coronthie vivent dans une situation inquiétante. Coronavirus, Maladies, famine, surpeuplement, malnutrition, sont entre autres le quotidien de ces prisonniers.

En ce qui concerne le problème lié au Coronavirus, une source bien informée au sein l’administration pénitentiaire nous a informés qu’il y a eu au moins deux morts du COVID-19 ces derniers temps dans la prison civile de Conakry. Sans compter ceux enregistrés aujourd’hui.

« A ma connaissance, ce derniers temps il y a eu plusieurs morts à la Maison Centrale, au moins sept (7) détenus. Parmi ces morts, trois corps ont été rendus aux différentes familles et les quatre autres ont été envoyés à l’hôpital Ignace Deen. D’après mes informations, lorsque le ministre de la santé a été informé de la situation, il a demandé à ce que ces quatre (4) corps soient dépistés. Après le dépistage, les résultats ont prouvé que deux (2) de ces corps sont positifs au COVID-19 », nous a confié une source.

Notre informateur explique qu’il y a des centaines de malades actuellement parmi les détenus. Certains présentent déjà des symptômes du Coronavirus.

« Actuellement la Maison Centrale est remplie de malades. La cellule des malades est complètement saturée, il n’y a plus de places. Les symptômes que présentent les malades sont vraiment inquiétants parce qu’il y en a parmi eux qui ont une température élevée à plus de 39°C d’autres jusqu’à 40°C. Ensuite, il y en a aussi qui ont des toux. Et tous ces symptômes sont des signes du Coronavirus », a t il expliqué.

Construite en 1933 par les colons français pour accueillir au maximum 400 détenus, la Maison Centrale de Conakry contient aujourd’hui plus 1700 détenus. Le manque d’hygiène, la promiscuité, le surpeuplement exposent les détenus à toute sorte de maladies.

« La Maison Centrale est surpeuplée, actuellement cette prison contient plus de 1700 détenus. Et en plus de ces symptômes semblables aux symptômes du COVID-19, il y a aussi des malades qui ont la tuberculose, il y a ceux qui ont le VIH-SIDA, d’autres ont la hernie, le palu chronique…  plusieurs détenus présentent des œdèmes qui sont des signes de malnutrition », a relaté notre source.

Faut-il signaler que plusieurs personnes sont exposées au Coronavirus actuellement à la Maison Centrale de Conakry. A part les prisonniers qui sont directement touchés, il y a les gardes pénitentiaires, les parents des prisonniers, les ONG qui viennent fréquemment pour soutenir les prisonniers, les magistrats, les avocats qui ont des contacts avec certains détenus.

Dans un communiqué publié ce lundi 27 avril, le ministère de la Justice a admis des cas éventuels de Coronavirus et même des décès. Les visites en provenance de l’extérieur sont interdites provisoirement à l’exception des avocats, du personnel médical et des personnes transportant des repas. Dans un autre communiqué paru aujourd’hui le département a annoncé qu’après les tests, il s’est avéré que l’une des victimes est morte du Covid19.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire