Afrique: Protection sociale et inclusion financière


La Banque mondiale a approuvé mercredi un financement de 273 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) pour faciliter l’accès aux services à des millions de personnes, en particulier aux femmes et aux catégories sociales les plus pauvres.

Le Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (WURI) aidera à mettre en place des systèmes d’identification de base qui incluent toute personne présente physiquement sur le territoire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) indépendamment de sa nationalité, de sa citoyenneté ou de son statut juridique.

Il contribuera à améliorer l’accès aux services de base, tels que la protection sociale et médicale, la retraite ainsi que l’inclusion financière et numérique, l’autonomisation des femmes et des filles, et la mobilité des travailleurs.

Ce financement est destiné à la deuxième phase du programme WURI qui inclue le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et le Niger et concerne environ 65 millions de personnes.

Chaque pays mettra en œuvre son système d’identification de base, selon ses besoins, et utilisant un nombre limité de critères pour assurer une identification unique pour chaque individu.

WURI aidera à renforcer les cadres juridiques et institutionnels et établira des systèmes d’identification de base robustes.

Dans le cadre de la crise COVID 19, il est essentiel d’identifier et de fournir une protection sociale aux personnes employées dans le secteur informel, qui ne sont couvertes par aucun programme mais qui sont vulnérables et peuvent glisser dans la pauvreté.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire