Arrondissement n°4 : CIMAF vole au secours des personnes démunies


Le directeur général de CIMAF (Ciments de l’Afrique), Abdelali Temsamani, accompagné de ses plus proches collaborateurs, était ce jeudi 30 avril 2020 dans les locaux de la Mairie de l’arrondissement N°4 de Ouagadougou. Il y est allé les bras chargés de cadeaux (riz, huile, tomate) au profit de 500 familles démunies. Une action pour CIMAF qui contribue à la lutte contre la pandémie de Coronavirus.

Depuis la découverte, le 9 mars 2020, des premiers cas de Coronavirus au Burkina, une chaîne de solidarité s’est constituée pour aider le gouvernement dans la lutte contre la maladie. Au nombre des donateurs, CIMAF a désormais inscrit son nom.

Dans la matinée de ce jeudi 30 avril 2020, le directeur général de la société des « Ciments de l’Afrique » et ses collaborateurs ont fait un don de vivres au Maire de l’arrondissement n°4, Anatole Bonkoungou, au profit de 500 familles démunies.


« Cette initiative citoyenne vient contribuer à l’élan de solidarité national. En rappel, nous avons initié, le vendredi 24 avril dernier, une première démarche qui a consisté à accompagner le Ministère de la santé et toutes les structures qui sont en ligne de front dans la lutte contre cette pandémie avec un don d’une valeur de 20 millions de francs CFA. A la suite donc de cette initiative, nous avons jugé nécessaire de nous adresser aux populations les plus vulnérables. Et il n’y a pas autre structure mieux indiquée que la Mairie pour que l’action que nous sommes en train de mener puisse arriver aux bénéficiaires », a indiqué Claude Kompaoré, directeur commercial et marketing de CIMAF.


Le don se compose de sacs de riz, de bidons d’huile et des boites de tomate d’une valeur de 5 millions de francs CFA. Il est destiné aux personnes démunies de l’arrondissement n°4 de Ouagadougou. Pour Anatole Bonkoungou, le maire dudit arrondissement, le don ne pouvait pas mieux tomber. « Nous tenons à remercier le Directeur général et toute son équipe de CIMAF pour ce précieux don qui vient véritablement à point nommé. Nous prenons l’engagement de faire en sorte que ces vivres puissent parvenir aux 500 familles de notre arrondissement. Nous allons travailler avec le service social, les structures associatives, les chefs coutumiers », a rassuré Anatole Bonkoungou avant d’ajouter à la liste des bénéficiaires, les populations déplacées du fait de l’insécurité au sahel et qui ont trouvé refuge dans son quartier.


Le choix de l’arrondissement n°4 s’explique par le fait que CIMAF y ait installé son usine. Dans la même veine, un don de même nature sera fait à l’arrondissement n°2 de Bobo-Dioulasso où la société a également son industrie. En plus de ces dons de vivre, CIMAF va, selon son directeur commercial et marketing, mettre à la disposition des élèves des dispositifs de lave-mains à la reprise des cours. Des initiatives qui contribuent à la lutte contre la pandémie du Covid-19 au Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire