Angola: La crise nécessite une réponse structurée pour maintenir l’emploi


Luanda — Le ministère de l’Administration publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MAPTESS) a estimé vendredi, à Luanda, que le contexte actuel du pays, marqué par la crise et la pandémie du Covid-19, nécessite une réponse ferme et structurée, pour assurer le maintien des emplois et la durabilité des rémunérations.

Dans une déclaration à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs (1er mai), le MAPTESS souligne que la date est commémorée dans un contexte particulièrement difficile, et c’est dans cet esprit que l’Exécutif angolais a pris des mesures immédiates pour atténuer l’impact économique et financier causé par la pandémie du Covid-19.

De telles mesures, ajoute-t-il, traduisent la grande préoccupation du Titulaire du pouvoir exécutif, dans le sens de garantir la survie des entreprises, le maintien des emplois et la restructuration économique.

Le ministère encourage les centrales syndicales, en tant que partenaires sociaux, à poursuivre le même engagement en faveur de la dignité des travailleurs et de l’amélioration continue des processus et des conditions de travail.

Il a réitéré son engagement à un engagement total à la solution des préoccupations des travailleurs, avec pour prémisse principale le dialogue et la consultation sociale visant à réaliser la paix sociale et le bien-être de ceux-ci et de leurs familles.

Le secteur félicite tous les travailleurs angolais et étrangers qui, sur le territoire national, prêtent leur travail, contribuant au progrès économique et social de l’Angola.

La déclaration souligne également que l’anniversaire représente l’un des jalons les plus importants du processus d’émancipation et de dignité des travailleurs, car c’est un jour où plus de cinq cent mille travailleurs sont descendus dans les rues, en 1886, dans la ville industrialisée de Chicago, aux États-Unis, lors d’une manifestation pacifique, exigeant la réduction de la journée de travail à huit heures.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire