au Rwanda, une pièce radiophonique pour sensibiliser aux gestes barrières



Publié le :

Au Rwanda, la radio communautaire Ishingiro a enregistré avant la mise en place du confinement une dizaine de feuilletons de prévention en partenariat avec l’ONG WaterAid. Des petites pièces radiophoniques écrites et jouées par des écoliers sont diffusées en ce moment sur les ondes.

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

Louise Mukantagengwa en est persuadée : le théâtre est plus fort que tous les discours. À 19 ans, cette jeune Rwandaise a été formée aux gestes de prévention contre le coronavirus au sein d’un club santé dans son lycée. Puis elle a participé à l’écriture d’une pièce de théâtre sur le sujet.

« J’ai joué une jeune fille qui rentre de l’internat chez elle, à la campagne, et qui sensibilise ses parents qui pensent que le coronavirus est une maladie sans conséquences, une maladie de citadins et de riches, raconte-t-elle. Elle les encourage à se protéger du virus en se lavant les mains le plus possible ».

Le feuilleton radiophonique, très apprécié des Rwandais

Elle a répété ces conseils à sa grand-mère lorsqu’elle est rentrée se confiner chez elle. La radio Ishingiro encadre en effet le travail des élèves afin que les pièces reflètent le plus possible les réalités de leurs familles et de leurs communautés.

« Pour changer la communauté, il ne faut pas seulement envoyer le message par la diffusion, explique Ildephonse Sinabubariga, le directeur de la radio. Il faut aussi aller dans la communauté. Parce que ce sont les élèves et les étudiants qui comprennent le mieux leur situation familiale ».

Alors que le gouvernement a annoncé une levée partielle du confinement, Ildephonse est persuadé que le feuilleton radiophonique, très apprécié des Rwandais, est le meilleur outil pour faire respecter les gestes barrières.

► À lire aussi : Quels moyens pour lutter contre le coronavirus au Rwanda ?



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire