Algérie: Les plats à emporter et le service à domicile, une alternative pour les « restaurants de la Rahma » à Chlef


– De nombreux « restaurants de la Rahma » à Chlef ont été contraints cette année, suite à l’interdiction de l’organisation des tables de l’Iftar (rupture de jeûne), d’axer leur action sur la préparation de plats à emporter, avec leur acheminement jusqu’aux domiciles des personnes nécessiteuses, dans l’objectif d’assurer la pérennité de cette action de solidarité caractérisant le mois sacré du Ramadhan.

En effet, si les autorités supérieures du pays ont décidé la suspension des tables d’Iftar des jeûneurs, au titre des mesures préventives visant à freiner la propagation du Covid-19, de nombreuses associations et bénévoles de tous bords, habitués à cette belle initiative solidaire, ont refusé d’y mettre fin.

Des âmes charitables ont décidé de maintenir leur action de façon à l’adapter à la conjoncture sanitaire actuelle requérant le respect des règles préventives de protection contre le virus, tout en aidant les familles dans le besoin.

Avec une moyenne habituelle de 700 plats d’Iftar/Jour, le restaurant de la Rahma relevant de l’association « Nass El Kheir » de Chlef, fait partie des plus importants centres de l’Iftar de la ville, durant le mois sacré.

L’APS s’est rendue sur place pour en savoir un peu plus sur les mesures préventives entreprises durant cette crise sanitaire traversée par le pays.

Ajoutant « nous offrons des plats à emporter, à toutes les personnes ayant la possibilité de se rapprocher de notre restaurant de la Rahma, sis au centre ville. Ceux qui ne peuvent pas se déplacer ont la possibilité de prendre contact avec les présidents des comités de quartiers qui se chargent de l’acheminement de ces plats jusqu’à leur domiciles, en évitant ainsi les rassemblements et les bousculades qui constituent un risque de propagation du coronavirus », a-t-il précisé.

En l’absence de moyens de transport, l’autre option prise par l’association est de « distribuer des plats d’Iftar en exploitant des véhicules de particuliers au profit d’un nombre de familles recensées dans des zones lointaines », a signalé M.Abdelmalek.

Il a fait part de l’accompagnement de cette action de solidarité par de nombreuses mesures préventives, comme la désinfection des lieux de préparation des plats, le respect de distance requise entre les bénévoles le port des masques médicaux, et la mise à disposition du gel hydro alcoolique.

Les bénévoles arrivent généralement sur les lieux vers 8H30. Ils s’attèlent immédiatement au nettoyage et désinfection des ustensiles de cuisine, avant l’entame de la préparation des plats, qui sont par la suite emballés, en vue de leur distribution dès la mi-journée.

L’Hadja Nora est une habituée de ce type d’actions caritatives depuis une dizaine d’années. Chaque jour cette dame est présente sur les lieux, pour donner un coup de main à ses amies aux fourneaux.

« Notre participation à l’Iftar des jeûneurs est l’expression de notre foi dans le principe de solidarité et de la valeur de la charité envers son prochain, durant le mois sacré du Ramadhan, notamment au vue de la conjoncture sanitaire particulière de cette année », a-t-elle souligné.

Durant l’opération de distribution des plats à emporter, l’APS a constaté un grand nombre de familles bénéficiaires, reflétant l’intérêt de ce type d’initiatives (restaurants de la Rahma), constituant véritablement « une porte de secours indéniable » pour les personnes dans le besoin, dont la joie était visible à l’idée d’avoir un repas d’Iftar digne de ce nom.

A noter que ce restaurant de la Rahma assure également, des repas du « Shour » pour tous les éléments activant au niveau des barrages de sécurité, au même titre que les personnels de la santé assurant des permanences de nuit, ont indiqué les organisateurs de cette action caritative.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire