Algérie: Décès du comédien Abdelhamid Habbati


Alger — Le comédien et metteur en scène Abdelhamid Habbati est décédé mercredi à Constantine à l’âge de 75 ans, des suites d’une longue maladie, annonce le Théâtre régional de Constantine sur sa page Facebook.

Né en 1945 à Constantine, Abdelhamid Habbati avait fait ses premiers pas sur les planches au sein de l’association El Hillel Ettemtili. Au lendemain du recouvrement de l’indépendance il crée la troupe « El Bahalil » avec des comédiens comme Bachir Benmohamed et Rachid Zeghimi avant de poursuivre sa formation à l’institut des arts dramatiques.

Abdelhamid Habbati a également suivi des formations à l’étranger avant de rejoindre le Théâtre national algérien en tant que comédien professionnel en 1965. Mustapha Kateb, alors directeur du TNA décide de le nommer à la tête de la formation et de l’animation au niveau du théâtre régional de Constantine.

Il a mis en scène et interprété des rôles dans une vingtaine de pièces de théâtre dont « El qanoun Oua Ennas » (1978), « Nass El Houma » (1980), « La Hal Ydoum » (1983), « Diwan Lâadjeb » (1996), ou encore « El boughi » (2003).

En plus de son activité au théâtre et dans l’animation culturelle de sa ville natale, Abdelhamid Habbati a également fait de nombreuses apparitions au cinéma et à la télévision notamment dans les films « Patrouille vers l’Est » (1971) de Ammar Laskri, « Le moulin de monsieur Fabre » (1986) de Ahmed Rachedi et plusieurs travaux pour le petit écran.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire