Après la signature du document-cadre par le PDCI et le FPI, le ministre Adjoumani : « Alliance PDCI version Daoukro-FPI version GOR, une escroquerie politique »



C’est à croire qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer. Le PDCI-Daoukro et le FPI des GOR sont vraiment à la croisée des chemins. Signature d’un nouveau « document cadre de collaboration portant projet de réconciliation des Ivoiriens pour une paix durable ». Voici la nouvelle trouvaille, la nouvelle comédie politique que les deux formations politiques de l’opposition radicale viennent de servir aux Ivoiriens, avec pour acteurs principaux Guikahué et Assoa Adou et pour metteurs en scène leurs chefs respectifs qui, aux dires de M. Guikahué ont donné leur caution. Elles se proposent en effet, après avoir échoué sur tous les tableaux politiques, de sceller la réconciliation véritable (?) entre les Ivoiriens. Normalement, l’on devrait s’en féliciter.

Mais là où le bât blesse, c’est que voilà des gens qui refusent obstinément ou qui affichent une incapacité notoire à se réconcilier avec eux-mêmes, au sein de leurs formations politiques respectives et qui veulent réconcilier tous les Ivoiriens. Ils auraient même pour faire sérieux, élaboré un schéma, une sorte de modus operandi, une recette magique pour réaliser le miracle de la réconciliation. Mais, si tant est que nos amis bien aimés ont trouvé le remède miracle pour enfin réconcilier tous les Ivoiriens, la logique aurait voulu qu’ils essaient ce fameux médicament en leur sein avant de prétendre l’appliquer à tous les Ivoiriens. Laurent Gbagbo et les Gor n’arrivent pas à faire la paix avec Affi N’Guessan qu’ils vilipendent chaque jour sur les réseaux sociaux. Et pourtant, Dieu seul sait les efforts déployés par le président légal du FPI pour renouer avec Laurent Gbagbo d’une part, et avec ses partisans au plan local, d’autre part. L’on se rappelle en effet que M. Affi N’Guessan avait tenté à plusieurs reprises de se rendre à la Haye, puis à Bruxelles, pour faire la paix avec M. Gbagbo sans succès.



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire