À 77 ans, l’ex-président polonais Lech Wałęsa cherche du travail



Devenu conférencier à l’étranger, le célèbre dirigeant syndical polonais Lech Wałęsa, icône de la lutte contre la dictature communiste dans les années 1980, se retrouve aujourd’hui sans emploi.

À 77 ans, Lech Wałęsa cherche du travail, titre le tabloïd polonais Fakt dans son édition du 13 mai. Bien qu’il n’exerce plus de mandat officiel depuis 1995, l’ex-dirigeant du syndicat libre Solidarité et président de la République à la retraite continuait à être invité comme conférencier à l’étranger contre rémunération. Selon le journal, il percevait de la sorte “au moins un million de zlotys par an” (environ 220 000 euros).

À l’aise “sur un tracteur comme sur Internet”

La pandémie a toutefois provoqué l’annulation de nombreux événements. “C’est pourquoi je réfléchis à un travail complémentaire”, a confié Lech Wałęsa au tabloïd. Interrogé sur ses compétences, il explique être à l’aise “sur un tracteur comme sur Internet. Toute ma vie, j’ai exercé divers métiers : électricien, mécanicien, militant syndical, président. J’ai un large éventail de possibilités”.

Le journal rappelle par ailleurs que “Lech Wałęsa reçoit tous les mois une retraite de 6000 zlotys” (plus de deux fois le salaire minimum), mais, dans un précédent entretien, l’ex-président déplorait que son “épouse en dépense 7000”.

Dans les années 1980, son opposition à la dictature communiste lui avait valu une gloire internationale ainsi que le prix Nobel de la paix.

Source

Propriété du groupe suisse de médias Ringier Axel Springer, Fakt est avec Super Express l’un des deux grands tabloïds polonais. Premier quotidien du pays en termes de tirage et de ventes, Fakt se fait remarquer pour ses

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire