Algérie: COVID-19 – Le report des circoncisions collectives recommandé


Alger — Le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie Covid-19 a recommandé le report des circoncisions collectives organisées habituellement au 27e jour de Ramadhan, Leïlat el Qadr (ou nuit du destin), en raison des mesures sanitaires en vigueur pour éviter une éventuelle propagation du virus, a indiqué vendredi à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.

A quelques jours de la fête de l’Aïd El-Fitr, le Comité scientifique a mis l’accent sur l’impératif d’annuler également les visites collectives dispensées par des associations ou des citoyens aux malades dans les hôpitaux, tel que souligné par le ministre avant le point de presse quotidien de suivi de l’évolution de la pandémie.

De ce fait, le Gouvernement « et à sa tête le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a décidé d’approvisionner le marché national de façon hebdomadaire en 7 millions de masques, à mettre à la disposition des citoyens au niveau des pharmacies, en vue de l’obligation du port des bavettes dans les lieux publics et les lieux de travail », a indiqué le ministre.

Pour ce faire, il a été décidé de mobiliser tous les moyens nationaux disponibles pour augmenter la production de ces masques et assurer leur disponibilité en quantité suffisante sur le marché national.

Rappelant  » la nécessité d’ éviter de toucher la bavette et l’ importance de la désinfecter »,le ministre a affirmé, que « les moyens de protection et de prévention sont parfaitement inutiles si les mains ne sont pas correctement et régulièrement lavées « .

M.Benbouzid a indiqué que grâce à l’engagement de l’Etat et aux recommandations des spécialistes, experts et membres du Comité scientifique, la stratégie actuelle adoptée dans la lutte contre cette pandémie « a donné des résultats très positifs qui augurent de l’optimisme pour une sortie de crise avec le moins de dégâts possible » à condition que cet optimisme soit agrémenté « de prudence,de vigilance et de responsabilité ».

La baisse du nombre de malades dans les services de réanimation et des soins intensifs, placés sous respiration artificielle et la hausse du nombre des cas guéris quotidiennement sont tous des indices positifs « qui nous amènent à dire que nous sommes sur la bonne voie de maitrise de cette pandémie, à condition de faire preuve de plus de responsabilité et de respect strict des mesures de prévention » ,a conclu le ministre.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire