À la frontière entre l’Angleterre et le pays de Galles, une ville, deux (dé)confinements



Depuis le 13 mai, les Anglais peuvent retrouver un proche et prendre la route pour changer d’air. Les Gallois, en revanche, sont toujours appelés à rester chez eux. Résultat, dans la petite ville de Knighton, à cheval entre ces deux nations constitutives du Royaume-Uni, les habitants sont déboussolés. Le reportage du Times sur cette situation ubuesque. 

Nichée au milieu d’un paysage vallonné sur les rives de la Teme, la ville historique de Knighton se trouve à la fois en Angleterre et au pays de Galles. Située sur la digue érigée par Offa, le roi de Mercie, en 785 avant J.-C., c’est la seule ville qui est à cheval sur la frontière entre les comtés du Powys [pays de Galles] et du Shropshire [Angleterre]. Et depuis le 13 mai, elle se retrouve soumise à deux réglementations en matière de confinement.

Les règles ont ainsi été assouplies en Angleterre : on peut désormais sortir de sa ville en voiture et rencontrer une personne d’un autre foyer en plein air à condition de respecter la distanciation sociale. En revanche, au pays de Galles, pas question de parcourir “une distance importante” pour faire de l’exercice et on est toujours obligé de rester chez soi [les gouvernements locaux d’Écosse, d’Irlande du Nord et du pays de Galles, qui disposent des prérogatives pour fixer leurs propres conditions en matière de confinement, ont tous les trois décidé de continuer à inviter la population à rester chez elle].

Comme abandonnés dans un no man’s land

Les habitants de Knighton ont parfois du mal à respecter les deux systèmes. Les personnes soupçonnées d’être atteintes du coronavirus sont envoyées dans les hôpitaux du Shropshire, nombre d’enfants vont dans des écoles anglaises et les promeneurs peuvent facilement franchir la frontière sans s’en apercevoir.

[…]

Neil Johnston

Lire l’article original

Source

Le plus ancien des quotidiens britanniques (1785) et le plus connu à l’étranger appartient depuis 1981 à Rupert Murdoch. Il a longtemps été le journal de référence et la voix de l’establishment. Aujourd’hui, il a un peu perdu de son influence et les

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire