Abass Jaber rejoint le président Macky Sall pour l’annulation de la dette ne représentant que 1% du coût global de la crise.


Ce sont des propos rejoignant en quelque sorte l’avis d’un bon nombre de dirigeants Africains, notamment le chef de l’État du Sénégal, Macky Sall. Considérant que cette crise sanitaire liée au covid-19 a affecté plusieurs secteurs, et particulièrement celui économique, le patron d’Advens-Géocoton, dans un article de Financial Afrik, parcouru par Dakaractu, a plaidé pour l’annulation de la  dette des 10 pays du Sahel.

La logique de l’opérateur agro-industriel est simplement clair. « Le coût global de la crise liée au coronavirus est estimé à 3.000 milliards de dollars, selon les spécialistes de la haute finance mondiale. Étant donné qu’aussi la dette des 10 pays du Sahel ne dépassant pas les 30 milliards de dollars soit 1% du coût global que la crise a infligé au monde entier, le diplômé d’économie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, pensera qu’il est plus que nécessaire de geler cette dette qui ne représente rien par rapport à cette somme collossale causée par la crise.

Abbas Jaber reste ainsi sur la même longueur d’onde en emboîtant le pas au président de la République Macky Sall sur la conception actuelle de la dette face aux dégâts causés par la crise du Covid-19. Le président du goupe Advens Géocoton se réjouira également des efforts fournis par les pays africains face à la crise liée au covid-19, non seulement dans la manière de contenir le virus, mais aussi des différentes stratégies locales tenant compte de leurs réalités pour limiter les effets néfastes que pourrait causer cette pandémie.



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire