Avec Michel Piccoli, le cinéma français perd l’une de ses plus grandes figures



Godard, Buñuel, Sautet, Rivette : l’acteur, dont le décès a été annoncé lundi 18 mai, aura accompagné certains des réalisateurs les plus marquants de sa génération, salue The Hollywood Reporter.

Deux cent trente films, sept décennies sur les écrans de cinéma et “une belle carrière au théâtre et à la télévision, avec des dizaines de pièces et de téléfilms” : ainsi le magazine de référence The Hollywood Reporter résume-t-il l’admirable parcours de Michel Piccoli, dont la mort a été annoncée lundi 18 mai.

“Michel Piccoli s’est éteint le 12 mai [à l’âge de 94 ans] dans les bras de sa femme Ludivine et de ses jeunes enfants Inord et Missia, des suites d’un accident cérébral”, a fait savoir un communiqué transmis à l’Agence France-Presse par l’ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob, qui était un grand ami du comédien.

Après ses débuts avec le cinéaste Louis Daquin en 1949, Michel Piccoli a enchaîné les seconds rôles marquants (on l’a notamment vu dans French Cancan de Jean Renoir, en 1954), avant d’exploser aux côtés de Brigitte Bardot dans Le Mépris, de Jean-Luc Godard, en 1963.

Il figurera par la suite dans de nombreux films de Luis Buñuel (parmi lesquels Belle de jour, avec Catherine Deneuve, en 1967) et de Claude Sautet (notamment au côté de Romy Schneider, incarnant tous deux un couple inoubliable dans Les Choses de la vie, en 1970).

Jamais de césar

Il a tourné aussi avec Marco Bellocchio (Le Saut dans le vide, 1980, qui valut à Piccoli le prix d’interprétation à Cannes), avec Louis Malle (Milou en mai, 1990) ou encore Jacques Rivette (La Belle Noiseuse, 1991).

“Discret et professionnel, Piccoli a souvent incarné des taciturnes un peu inquiétants ou encore des séducteurs à qui l’on ne pouvait pas faire confiance”, souligne The Hollywood Reporter, qui relève cette incongruité : en dépit de sa longue carrière et de plusieurs nominations, Michel Piccoli n’aura jamais remporté de césar.

Source

Lancé en 1930 par un ancien distributeur de films, ce titre a toujours défendu son indépendance à l’égard des grands studios. Disposant d’une rédaction de plus d’une centaine de journalistes, le journal est une référence dans le

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire