Cameroun: Adamaoua – Aucun nouveau cas en 14 jours


Alors que la région enregistre 4 guérisons parmi les 6 derniers cas confirmés, les résultats des 15 personnes qui avaient été mises en quarantaine sont négatifs.

Les dernières nouvelles issues des résultats obtenus auprès du laboratoire du centre Pasteur annexe de Garoua sont réconfortantes. Ceux des cas suspects de la région de l’Adamaoua affichent à la date du 15 mai dernier, quatre guérisons parmi les 6 cas confirmés.

Toujours dans ce même laboratoire, les résultats des 15 cas suspectés qui y ont été transmises pour analyse sont tous négatifs. Un soulagement non seulement pour les populations qui suivent attentivement l’évolution de la situation depuis le début de la pandémie, mais également pour les autorités sanitaires qui ont perdu le sommeil.

Cependant, elles affirment que ces résultats ne devraient pas constituer un motif de relâchement sur le terrain. Ce corps médical a d’ailleurs démontré son engagement sans relâche, par une autre descente effectuée le 15 mai dernier, en poursuivant la campagne de désinfection des lieux publics tels que les agences de voyages et les marchés,

« Nous sommes toujours en alerte dans la région, parce que nous sommes entourés des régions touchées par cette pandémie. Nous devons redoubler de vigilance pour éviter le pire » a confié Dr Yao Zakari Alhadji, délégué régional de la Santé publique pour l’Adamaoua.

En dehors de la désinfection des agences de voyages et des marchés, des mesures barrières sont toujours recommandées aux populations à travers une descente sur le terrain.

Ensuite, la délégation régionale de la santé publique de l’Adamaoua, a formé des responsables de postes de santé aux frontières pour renforcer la surveillance sanitaire. À ce sujet, des agents de service d’hygiène et d’assainissement dans les 21 communes de la région ont été outillés.

Ceci dans le cadre de la prévention ces derniers ont appris les techniques de désinfection des milieux de grandes surfaces « Ce que nous avons appris, nous le mettons déjà en pratique par la désinfection des salles d’embarquement, et des bus de transport. Nous allons continuer avec les marchés et lieux de culte, pour limiter la propagation de cette maladie dans notre région », a expliqué Assabé, maire de la commune de Ngaoundéré IIe.

Alors que la région enregistre jusqu’à ce jour 0 décès, les 18 autres cas suspects enregistrés sont mis en quarantaine et surveillés de près par les autorités sanitaires afin de contenir la menace de la maladie dans l’Adamaoua.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire