Assemblée nationale : en attendant la prochaine plénière, la conférence des présidents se réunit ce mardi


Une réunion de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale est prévue ce mardi 19 mai 2020 à 13 heures au Palais du peuple.

Cette rencontre prépare sans doute en prévision de la prochaine plénière. Au cours de la dernière plénière du 6 mai dernier, trois projets de lois présentés et défendus par le ministre des finances, Sele Yalanguli ont été déclarés recevables. Il s’agissait notamment du projet de loi autorisant la ratification de l’accord de crédit n°64980 du 18 octobre 2019 conclu entre la RDC et l’Association Internationale de Développement au titre de projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale, 4ème phase (REDISSE IV) et le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de crédit n°6601-ZR du 2 avril 2020 conclu entre la RDC et l’Association Internationale de Développement au titre de projet pour préparation stratégique et la réponse au covid-19.

Mais une autre matière de l’heure est également attendue pour être examinée en plénière. Il s’agit de la pétition pour obtenir la déchéance de Jean Marc Kabund, premier vice-président de la chambre basse du parlement. Cette pétition initiée par le député MLC Jean Jacques Mamba a recueilli 62 signatures.

La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda a transmis au premier vice-président cette pétition. « En attendant son examen conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, spécialement dans son article 31, cette pétition à été annoncée au cours de la séance plénière du vendredi 15 mai 2020 dans le respect de l’article 34, de notre règlement intérieur. », a déjà signifié Mabunda à Kabund.

Le député Jean-Jacques Mamba, initiateur de la procédure de la destitution de Jean-Marc Kabund reproche à ce dernier notamment le militantisme et le discrédit lancé sur la chambre basse après avoir allégué que l’organisation d’un congrès coûterait 7 millions USD. Mamba avait alors adressé une correspondance à Kabund pour lui demander de fournir des éléments et le budget d’un congrès. Après trois lettres sans réponse, le député MLC avait alors amorcé la procédure de destitution du premier vice-président de l’Assemblée nationale en déposant une pétition de 62 signatures au bureau de la chambre.  

 

 

 

 

 

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire