Algérie: «Rien ne peut arrêter le peuple algérien dans sa marche pour la démocratie»


Des manifestants du «Hirak» demandent la libération des prisonniers du mouvement de contestation, à Alger, le 27 décembre 2019. REUTERS/Ramzi Boudina

En Algérie, le président du Rassemblement actions jeunesse (RAJ) est sorti de prison lundi. Abdelouahab Fersaoui, un universitaire de 39 ans, est l’une des figures du « Hirak », le mouvement de contestation né en février 2019, qui a conduit à la démission de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Pour évoquer l’avenir du « Hirak » et la situation politique actuelle en Algérie, Abdelouahab Fersaoui répond aux questions de Magali Lagrange.



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire