amende record contre le FC Seoul



Mesures de distanciation sociale obligent, le club de football avait décidé de garnir ses gradins avec des mannequins. En découvrant que parmi ces spectateurs se trouvaient des “sex dolls”, certains ont crié au scandale.
   

Cent millions de wons ou 74 000 euros : c’est l’amende que les instances du football professionnel coréen ont infligée au FC Seoul “pour avoir disposé des poupées sexuelles sur les sièges des spectateurs lors d’un match à domicile dimanche [17 mai] contre Gwangju”, rapporte ce jeudi 21 mai le quotidien Chosun Ilbo. Après avoir été reportée pendant plus de deux mois en raison de la pandémie de Covid-19, le coup d’envoi de la nouvelle saison du championnat sud-coréen a été donné le 8 mai mais dans des stades vides.

Rapidement mise en cause, la direction du club avait plaidé sa bonne foi, “niant avoir su que 10 des 30 mannequins placés dans les tribunes pour divertir les téléspectateurs et faire en sorte que les joueurs se sentent moins seuls dans un stade sous confinement étaient des ‘sex dolls’”.

Au cours de sa réunion de crise mercredi 20 mai, la K-League a également mis à pied pour trois mois avec privation de salaire l’un de ses employés qui a servi d’intermédiaire entre le fabricant de poupées. “En fournissant gratuitement ces mannequins, l’entreprise s’est assurée un immense coup de pub mais a condamné le club à devenir une risée mondiale”, commente le Chosun Ilbo.

Source

Le plus fort tirage des quotidiens du pays du Matin calme. Fondé en 1920, il a adopté le nom du premier Etat et du dernier royaume coréens (Chosun). Conservateur, anticommuniste et libéral, il a durci ses positions depuis que le gouvernement de

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire