un second tour le 28 juin, “la moins pire” des solutions



Ce vendredi 22 mai, Édouard Philippe a annoncé la tenue de la deuxième étape du scrutin municipal juste avant l’été. Après la polémique du premier tour, le gouvernement entend toutefois prendre davantage de précautions.

Les Français ont rendez-vous aux urnes dans cinq semaines. Du moins, si la situation sanitaire le permet. C’est ce qu’a annoncé Édouard Philippe ce vendredi 22 mai. Le second tour des municipales devrait donc avoir lieu le 28 juin, soit “juste avant les départs en congé pour ce drôle d’été”, explique Le Soir.

“L’exécutif a donc préféré aller vite plutôt que d’avoir à reprendre tout le processus à zéro.” En effet, deux hypothèses avaient été évoquées jusqu’ici : un scrutin fin juin ou bien un vote début 2021, en janvier. Mais, dans ce cas, il aurait été nécessaire d’annuler le premier tour, largement contesté, et de reprendre à zéro tout le processus électoral. De fait, s’“il n’y avait que de mauvaises solutions, l’exécutif a fini par choisir celle qui lui paraît la moins pire”, note le quotidien belge.

Une campagne inédite

Ce seront donc “quelque 16,5 millions de Français [qui] seront appelés à voter pour leurs maires dans près de 5 000 communes”, précise El Mundo. Dans ces villes – comme Bordeaux, Nice ou Paris –, aucun candidat n’a obtenu suffisamment de voix pour être élu au premier tour. Un scrutin qui avait été marqué par une abstention record et de lourdes critiques, puisque en pleine propagation du virus le confinement avait été enclenché deux jours plus tard.

Cette fois, “le gouvernement a voulu

[…]

Audrey Fisné





A lire aussi

Laisser un commentaire