Brice Laccruche Alihanga a tenté de suicider à l’aide d’une boite sardine


Brice Laccruche Alihanga, ancien Directeur de cabinet du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a tenté de se suicider dans sa cellule de la prison centrale de Libreville à l’aide d’une boite sardine qu’il conservait dans sa cellule comme ration alimentaire, selon un communiqué du ministère de la Justice cité par la presse locale gabonaise.

Brice Laccruche Alihanga « a été découvert allongé avec plusieurs entailles le long des deux avants bras. La précédente ronde, moins de 2 heures plus tôt, n’avait révélé aucune anomalie. Il a été retrouvé à ses côtés une boîte de conserve faisant partie du stock alimentaire qu’il gardait dans sa cellule, dont le couvercle avait été retiré pour cet acte. Il était parfaitement conscient et pouvait s’exprimer sans difficulté », indique un communiqué du ministère de la Justice cité par le média en ligne I24.com

« Les agents ont immédiatement alerté les services de santé de la prison qui lui ont très rapidement apporté les soins de premiers secours appropriés. Il a ensuite été transféré à l’infirmerie pour y recevoir un traitement médical approfondi (nettoyage, désinfection, suturation des plaies et sérum antitétanique). Un repas lui a ensuite été servi », précise le communiqué.

Arrêté le mardi 3 décembre, Brice Laccruche Alihanga avait été placé sous mandat de dépôt le vendredi 13 décembre pour « malversations financières, détournement de fonds publics, blanchiment de capitaux en bande organisée, concussion de faux et usage de faux ».

Plusieurs anciens ministres et cadres qui lui étaient proches sont également en détention à la prison centrale de Libreville pour les mêmes accusations.

Brice Laccruche Alihanga est devenu le personnage incontournable du Gabon au lendemain de l’AVC dont a été victime le président Ali Bongo Ondimba le 24 octobre 2018.

Avant sa brutale chute en décembre 2019, son ombre planait à tort ou à raison sur toutes les nominations à des hautes fonctions dans les administrations publique et parapublique. Il était aussi soupçonné d’avoir orchestré la chute ou le limogeage de certains cadres de l’administration.

Daniel Etienne





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire