Lancement à Sapli-Sepingo d’une opération d’achat de la noix de cajou



Bondoukou – Une opération d’achat de la noix de cajou a été lancée, vendredi, à Sapli-Sepingo, localité à 40 km de Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo) au prix bord champs de 400 francs CFA fixé par l’Etat de Côte d’Ivoire pour la campagne 2020.

Cette opération, qui s’est déroulée en présence du sous-préfet de Sapli-Sepingo, Eddy André et de la chefferie traditionnelle locale, est une initiative du Groupement d’intérêt économique des exportateurs professionnels des produits agricoles (GIE-GEPPA) avec l’appui du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA).

Elle vise à procéder à l’enlèvement de la noix de cajou des magasins de stockage de plusieurs localités du département de Bondoukou afin de permettre aux paysans de faire face à la maladie à Coronavirus qui a ralenti les activités liées à la commercialisation de l’anacarde.

Selon le président de la Société coopérative des producteurs agricoles de café, cacao et anacarde de Bondoukou (SCOOPACAB), Ayié Alain, également membre du GIE-GEPPA, il s’agit également, à travers cette opération, de lutter contre les acheteurs véreux qui achètent le produit à des prix en deçà de celui fixé par le Gouvernement.

« Le Gouvernement a jugé bon de doper la commercialisation de l’anacarde et la stimuler en maintenant le prix à 400 francs CFA pour soutenir nos parents producteurs ainsi que le développement de la région et du pays », a-t-il fait savoir, invitant les producteurs à la patience et à faire confiance aux autorités étatiques.

Le président de la société coopérative « Gbagboton » de Sapli, Dua Kobenan, a salué cette initiative du Gouvernement qui soulage les paysans. Il a indiqué que les revenus liés à la commercialisation de l’anacarde dans le village a permis de réaliser de nombreuses infrastructures, notamment la construction de la sous-préfecture et la résidence du sous-préfet ainsi que la réhabilitation du centre de santé et de l’école primaire.

zaar/fmo



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire