Cameroun: Basket-ball – Pascal Siakam bientôt en sélection ?


Le sociétaire de Raptors Toronto n’exclut pas cette éventualité à condition que l’organisation soit parfaite.

Il n’est pas rare de voir Pascal Siakam, le sociétaire de Raptors Toronto de se revêtir du drapeau du Cameroun à l’issue des matches de NBA. Preuve de son attachement au berceau de ses ancêtres. Et on peut se mettre à rêver de le voir répondre favorablement à une convocation en sélection nationale masculine de basket-ball. Une éventualité à ne pas exclure. En effet, le 14 mai dernier lors d’un échange en direct sur Instagram avec l’ancien lion indomptable Alexandre Song, Pascal Siakam a confié : « Avant que je puisse avoir la possibilité de jouer pour le Cameroun, il faut que les conditions soient solides. Si je n’ai pas l’assurance que je vais venir quelque part où ça sera bien organisé, et que les choses se passent bien, je ne pense pas que j’aurai la possibilité de le faire. J’ai vraiment envie de le faire ».

En termes de conditions solides, Pascal Siakam pense certainement au volet organisationnel. Pendant plusieurs années, les griefs des professionnels convoqués portaient notamment sur l’hébergement, la restauration, les primes, le remboursement des billets d’avion. Toutefois, grâce à un partenariat avec un sponsor, on note de moins en moins de récriminations dans ces principaux volets. Nos standards seraient-ils à la hauteur des joueurs de NBA ? Ça c’est une autre histoire.

Pour les joueurs de cette trempe, la peur de blessures est une réelle préoccupation en raison de la question de l’assurance qui a souvent été posée comme condition sine qua none pour qu’un professionnel de NBA défende les couleurs nationales. Sur la question, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Depuis 2017, la Fédération internationale de basket-ball (FIBA) investit dans la protection des joueurs. Elle compense les clubs en cas de blessures d’un joueur durant ses obligations en équipe nationale, en se basant sur son indisponibilité. De plus, les clubs sont dédommagés par la FIBA pour les frais chirurgicaux survenus dans le cadre d’une convocation en équipe nationale.

Deux ans plus tard, en 2019, un accord entre FIBA et la NBA structure cet aspect des choses. FIBA Afrique a d’ailleurs a harmonisé son calendrier pour s’arrimer aux compétitions internationales. Ainsi, les compétitions continentales sont organisées lors de l’intersaison NBA. Ce qui permet aux joueurs d’être libres et de venir soutenir les équipes nationales.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire