au moins 39 morts dans des attaques de présumés ADF, dont la majeure partie en Ituri



Ces opérations ont eu pour conséquence d’entraîner une grande mobilité des ADF en plusieurs groupes qui aujourd’hui ont la possibilité de procéder à éliminer des attaques contre des cibles militaires mais également des cibles civiles.

Abdoul Aziz Thioye, le patron du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH)



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire