Agriculture : Une chambre froide inaugurée à Loumbila pour la conservation des produits maraîchers


Les ministres en charge des Aménagements hydro-agricoles et de l’Administration territoriale, Salifou Ouédraogo et Siméon Sawadogo, ont procédé, ce jeudi 28 mai 2020 à Loumbila, dans la province de l’Oubritenga, région du Plateau Central, à l’inauguration officielle d’une chambre froide flambant neuve. Cette infrastructure va permettre de stocker et de conserver les produits maraîchers des producteurs de ladite commune et au-delà.

Apporter des solutions appropriées aux problèmes liés à la conservation et au stockage des produits maraîchers et des semences de pommes de terre. C’est, entre autres, l’objectif qui a motivé la construction de cette chambre froide dont l’inauguration est intervenue ce jeudi 28 mai, en présence des autorités politiques. L’infrastructure, d’une capacité de conservation de 1 760 tonnes, bâtie sur une superficie de 4 080 m2 et financée par le gouvernement à hauteur de 730 millions de F CFA, sera disponible à partir de juin 2020. De façon détaillée, la bâtisse comprend quatre compartiments faisant office de chambres froides, des bureaux administratifs, une salle technique, une salle pour le groupe électrogène, des toilettes et un parking.

Une vue d’en face de la chambre froide de 1760 tonnes de capacité d’accueil,inaugurée à Loumbila

Pour le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, le Burkina Faso importe annuellement environ 800 tonnes de semences de pomme de terre d’une valeur de 570 millions de F CFA. « En ce qui concerne la production de consommation, la campagne écoulée a enregistré environ 37 000 tonnes de pomme de terre dont la valeur marchande est évaluée à 12 milliards de F CFA. Et de cette campagne 2020-2021, il est attendu une production de près de 40 000 tonnes pour une valeur estimée à 14 milliards de F CFA », a déclaré le ministre. Des chiffres qui, selon lui, illustrent toute l’importance que revêt cette culture, aussi bien sur le plan alimentaire et nutritionnel, que sur le plan de la lutte contre la pauvreté dans notre pays.

Une vue de l’interieur d’une des chambre froide

Ainsi, la construction de cette chambre froide est l’expression de la volonté du gouvernement d’œuvrer à une meilleure valorisation de la chaîne de valeur agricole en général, et celle des filières maraîchères en particulier, indique le ministre. En conclusion, Salifou Ouédraogo a exhorté les différents acteurs à redoubler d’ardeur pour accroître leur contribution à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Le ministre de l’Administration territoriale, lui, a encouragé le ministère de l’Agriculture, les producteurs et l’ensemble de ceux qui vont utiliser ce magasin à travailler à ce que l’on puisse avoir les produits tout au long de l’année, pour qu’il n’y ait pas de rupture.

Le ministre en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogou, rendant hommage aux producteurs maraichers

Loumbila, commune pionnière dans les activités maraîchères

Loumbila est la commune pionnière en matière d’activités maraîchères au Burkina Faso, d’où son surnom de « cité des légumes », a rappelé le maire Paul Ilboudo, qui a réceptionné cette chambre froide. C’est pourquoi, dit-il, le choix de sa commune pour abriter cette chambre froide, première du genre dans notre pays, est à saluer. Car c’est la commune de Loumbila qui ravitaille la ville de Ouagadougou en produits maraîchers. Aussi, Loumbila ravitaille des commerçants venus du Ghana, du Togo et du Bénin.

Le maire de la commune de Loumbila, Paul Ilboudo, salue le choix de sa commune pour abriter la première chambre froide du Burkina Faso

Paul Ilboudo a profité de l’occasion pour faire des recommandations aux autorités présentes. Il les a invitées à prendre toutes les dispositions pour la sécurisation des terres sur lesquelles a été construite la chambre froide.

Au nom des producteurs maraîchers, Sanfo Abdoulaye a promis de redoubler d’efforts, car il existe maintenant une infrastructure de stockage et de conservation.

Yvette Zongo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire