Assemblée nationale : Le député Éric Ngalula adresse une question écrite au DG du CEEC au sujet de la vente des produits miniers de la Sacim-sarl


Le député Eric Ngalula a adressé, ce mardi 2 juin, une question écrite au directeur général du Centre d’expertise, d’évaluation et de certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses (CEEC) afin d’obtenir des éclaircissements notamment sur la vente publique des substances minérales de la Sacim-sarl vendues de novembre 2019 et Janvier et mars 2020. 

 » Par voie de presse, j’ai appris qu’au mois de novembre, janvier et mars 202, vous avez supervisé et/ou  accompagné la vente publique des milliers des carats des diamants bruts de la Sacim-sarl. Ces transactions ont été faites en exécution d’un protocole d’accord de coopération de septembre 2019 entre la République Démocratique du Congo et le Royaume de Belgique. Puis-je avoir en réponse à la présente une copie du susdit protocole d’accord ? Quelle est la nature des rapports qui existent  entre la Sacim-sarl et la bourse Anversoise ? Si possible les rapports sont contractuels, puis-je  avoir la communication de la convention signée à cet effet ? Quels sont les produits miniers marchands de la Sacim-sarl ? Quels sont les résultats obtenus de la vente publique de novembre 2019 et janvier et mars 2020 des produits miniers marchands de la Sacim-sarl ? Accepteriez-vous de me transmettre les procès verbaux établis à l’occasion? Ce dont je vous remercie d’avance », écrit le député Éric Ngalula.

Il rappelle au directeur général du CEEC que les dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale l’obligent de répondre dix jours après être saisi. 

L’élu de Lupatata (Kasaï Oriental) a, depuis  le début cette session ordinaire en cours entrepris plusieurs initiatives parlementaires à l’encontre de la  Sacim-sarl qu’il accuse de ne pas respecter les clauses du contrat avec l’État congolais. 

Berith Yakitenge

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire