Cameroun: Agence de régulation des marchés publics – Cap sur la restructuration


C’est l’un des défis du nouveau PCA, Aliou Dewa installé vendredi dernier par le ministre en charge des marchés publics.

Nommé par décret présidentiel le 11 mai dernier, Aliou Dewa a été installé dans ses nouvelles fonctions de président du conseil d’administration par le ministre délégué à la présidence de la République chargé des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla le 29 mai dernier à Yaoundé. Le Minmap a indiqué de prime abord que cet acte intervient dans un contexte particulier marqué par une série de réformes enregistrées dans l’environnement normatif et institutionnel des marchés publics. Notamment la loi de juillet 2017 portant statut général des établissements publics, le décret de juin 2018 portant Code des marchés publics.

A cet effet, le Conseil d’administration a le pouvoir de fixer les objectifs et d’approuver les projets de performances de l’établissement public, conformément aux objectifs globaux du secteur. Il approuve aussi les rapports annuels de performances, adopte l’organigramme et le règlement intérieur de l’établissement public et devrait également procéder à une évaluation des performances du directeur général. Des missions pas faciles et même délicates selon le Minmap auxquelles Aliou Dewa devrait s’engager à veiller scrupuleusement sur leur mise en œuvre « effective et efficiente ». Comme dossiers urgents à régler, l’on a parlé de la mise en conformité des textes organiques de l’Agence, l’aboutissement des textes organiques en vue de l’élaboration et l’adoption d’un nouvel organigramme.

Le PCA devrait également se pencher sur la restructuration de la dette fiscale et sociale et la recherche des voies et moyens en vue de son apurement progressif. Sans oublier le recouvrement actif et effectif de créances dues à l’Armp. La réhabilitation de l’Immeuble siège et la construction du bâtiment devant abriter le centre de formation des marchés publics ne sont pas en reste. En plus de s’entourer du concours de ses administrateurs et du directeur général de l’ARMP, Aliou Dewa devrait aussi compter sur sa riche expérience, accumulée pendant sa longue carrière comme haut commis de l’Etat. En effet, l’administrateur civil principal a mené une longue carrière comme commis de l’Etat dans différents ministères (Finances, agri- culture, élevage et marchés publics) .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire