Les fraudeurs et les contrebandiers dans le viseur de l’OBR – IWACU


Les différentes actions menées dans le cadre de la lutte contre la fraude et la contrebande ont permis de recouvrer un montant de 440.810.604 de francs burundais sur 777 procès-verbaux au cours de la période de janvier à avril 2020.

Dans une conférence de presse de ce mardi 2 juin, Audace Niyonzima, commissaire général de l’OBR a expliqué que ce montant provient de différents produits saisis. Il s’agit notamment des pagnes, des téléphones, du jus et des limonades, du vin et des liqueurs, des motos, saisis pour faux et usage de faux et les sachets d’emballage.

Autre source de ce montant, dit-il, c’est le redressement sur les cas de fausses déclarations, pour minoration de quantité à l’importation, bris de scellés, détournement de transit. Ces produits dont il est question, proviennent principalement de la Tanzanie, de la RDC et de Dubaï aux Emirats Arabes Unis.

Audace Niyonzima a fait savoir que ces recettes provenant des saisies ont fortement augmenté car elles s’élevaient à plus de 360 millions de francs burundais pour la même période en 2019.

Pour lui, les actions concertées de la synergie des institutions, police, justice, renseignements et médias ont permis d’améliorer les résultats dans la lutte contre la fraude et contrebande.

Le commissaire général de l’OBR a tenu à mettre en garde contre toute violation de la loi en matière douanière et fiscale.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire