Cameroun: Recensement général de l’agriculture et de l’élevage – La quête de données fiables


Le comité technique national y relatif, réuni lundi dernier, entend œuvrer pour la réussite de l’opération qui s’effectuera conjointement avec le quatrième recensement de la population.

Mettre à la disposition du gouvernement et des intervenants du secteur agropastoral des données fiables et pertinentes. Singulièrement pour des besoins de choix stratégiques, de planification, de suivi-évaluation des initiatives et programmes concourant au développement des activités agropastorales et halieutiques au Cameroun. Un objectif que vise le premier Recensement général de l’agriculture et de l’élevage (Rgae). Le comité technique national de cette opération a tenu lundi dernier sa septième session sous la coprésidence des ministres Gabriel Mbairobe, de l’Agriculture et du Développement rural et Dr Taïga, de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales.

Face aux implications du contexte sécuritaire national de ces dernières années et à ses différentes contraintes financières, le gouvernement camerounais a opté pour la mutualisation des ressources financières, humaines et logistiques dans le cadre du Rgae et du quatrième Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph). Une orientation gouvernementale que le comité technique national du Rgae compte capitaliser et mettre en œuvre. En attendant l’opérationnalisation prochaine, les concertations en vue de la mobilisation des financements se poursuivent. Depuis la dernière session tenue le 24 avril 2019, on note la formation des agents recenseurs, des contrôleurs et des formateurs, la réalisation de l’enquête communautaire et le volet entreprise du modèle de base, le renforcement des capacités du personnel, ainsi que l’acquisition du matériel roulant et informatique.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire