Madagascar: Rencontres du film-court – Une conférence sur le cinéma post-pandémie


La communauté des cinéastes se retrouvent ce week-end pour discuter ensemble autour du futur du cinéma panafricain.

Un moment inédit et privilégié pour se retrouver d’une manière exclusive en cette période assez difficile, où l’on se remet tant bien que mal d’un confinement qui perdure. C’est ce que propose le festival international Rencontres du film-court (RFC) dans la matinée du 6 juin à la Teinturerie Ampasanimalo (ex-Is’Art Galerie). Au programme, une conférence qui abordera principalement des sujets importants sur l’épanouissement et le développement du cinéma en Afrique, au delà du contexte social actuel.

« Plus de moyens pour faire vos films et vos séries », c’est à travers cette thématique générale donc, que les RFC, en partenariat avec l’Association des Producteurs de Films de Madagascar et l’Association des Vidéothèques Professionnels Malagasy, convient tous les férus de cinéma contemporain. Ce rendez-vous rentre dans le cadre du projet « Clap ACP » sous la gestion de l’Organisation Internationale de la Francophonie, en soutien aux coproductions des pays d’Afrique, des Caraïbes e t du Pacifique (ACP ). Attaché de programme au sein de ce projet, Enrico Chiesa assurera une visioconférence avec les cinéastes présents pour discuter des aides financières à la production des films, des aides professionnels, d’une étude des cas de production en Afrique et des entretiens individuels pour les projets en cours.

À la hauteur du festival

Prévu se tenir le mois d’avril passé, les Rencontres du film-court à l’instar des autres festivals prévus au cours de ce début d’année, a du être reporté à une date ultérieure. Ceci-dit, la communauté des RFC et les organisateurs ne chôment pas et peaufinent déjà un retour à la hauteur de la réputation du festival. Ainsi, plusieurs projets se concrétiseront sans doute déjà en amont de la reprise des RFC. Sur sa page facebook officielle, le festival a déjà annoncé une collaboration avec le ministère de l’Environnement et du Développement durable pour un partenariat dans le cadre du projet « Mandravasarotra » dont Olombelo Ricky et Edgard Ravahatra comptent parmi les parties prenantes. En attendant, la rencontre de ce samedi vise avant tout, à raviver la créativité et l’envie d’aller de l’avant des cinéastes nationaux.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire