RDC : Lamuka dément avoir demandé des poursuites contre Tshisekedi


La coalition Lamuka dément avoir mandaté qui que ce soit pour réclamer des poursuites judiciaires contre le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans le cadre du procès dit de 100 jours. C’est ce que révèle, ce samedi 6 juin, une mise au point de Jean-Pierre Bemba, Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et un des leaders de cette plateforme.

« De plus en plus, les déclarations sont confusément faites par des tiers, attribuant faussement leur paternité à la coalition Lamuka ; selon lesquelles cette dernière exigerait les poursuites judiciaires ou l’audition de Monsieur Félix Tshisekedi dans l’affaire qui oppose le ministère public à Monsieur Vital Kamerhe et consorts, en rapport au présumé détournement des fonds destinés à la réalisation des travaux du programme d’urgence de 100 jours », note le communiqué de Lamuka.

Et de poursuivre : « ces différentes déclarations qui sont relayées par certains médias nationaux et internationaux, n’engagent que leurs auteurs ».

En revanche, Jean-Pierre Bemba invite la justice à poursuivre en toute indépendance son travail dans l’intérêt de tous.

« Toutefois, le Président national du MLC et l’un des leaders de Lamuka, qui suit attentivement le déroulement de ce procès, encourage la justice à continuer son travail en toute indépendance en vue d’établir clairement les responsabilités pour l’intérêt de tous ».

La justice congolaise poursuit notamment Vital Kamerhe, le Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi pour le détournement de près de 57 millions de dollars destinés à l’érection des maisons préfabriquées dans le cadre des travaux d’urgence de 100 jours entrepris par Félix Tshisekedi.



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire