BURUNDI : Evariste Ndayishimiye, Définitivement Président Elu


La Cour constitutionnelle du Burundi a validé le 4 juin les résultats de l’élection présidentielle du 20 mai dernier. Evariste Ndayishimiye, dauphin de Pierre Nkurunziza est désormais le président élu du Burundi. Par Mbaindangroa Djekornonde Adelph

C’est avec 68,70% que le candidat du parti au pouvoir, Evariste Ndayishimiye, a remporté les élections du 20 mai au Burundi. Apres contestation des résultats par le principal opposant, Agathon Rwasa, la Commission électorale nationale indépendante burundaise donne raison au dauphin du président sortant, Pierre Nkurunziza.

Des résultats provisoires au résultats finaux

D’après les premiers résultats rendus publics le 25 mai, la Commission électorale nationale indépendante avait déclaré Evariste Ndayishimiye, candidat du Conseil national pour la défense de la démocratie – Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), vainqueur de l’élection présidentielle avec 68,72% des voix. Il est suivi d’Agathon Rwasa, du Conseil national pour la liberté (CNL) avec 24,19% des voix.

Mais les résultats finaux publiés le 4 juin, par le président de la Cour constitutionnelle, Charles Ndagijimana, concèdent 68,70% des voix au candidat du parti au pouvoir et au principal opposant Rwasa, 24,18%.

Apres étude des requêtes de l’opposition, le tribunal a déclaré que les plaintes contre les résultats provisoires déposées par M. Rwasa n’ont pas été fondées. Par conséquent, elles sont nulles et non avenues.

Évariste Ndayishimiye est né dans la commune de Giheta dans la province de Gitega, au centre du Burundi en 1968. Il a étudié à l’université de Burundi. Pendant le grand nettoyage ethnique des étudiants , il s’est échappé et rejoint l’opposition armée des Forces de défense de la démocratie (FDD). Il a assisté le président Melchior Ndadaye et a vu une partie de sa famille exécutée.

Il est devenu commandant dans plusieurs régions dont à l’Est de la RDC, au Burundi entre autres. A la fin du conflit armée, Évariste Ndayishimiye est devenu le président du bureau chargé de la conception et de la planification de la politique de la lutte. Après plusieurs accords qui ont instauré la paix dans le pays, il regagne le président sortant Pierre Nkurunziza et a été nommé chef d’Etat-major adjoint en 2005.

Dans les années 2006 et 2007, il a occupé le poste de ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique puis chef de cabinet militaire à la présidence, poste qu’il occupe jusqu’en 2014. Homme de main du président, il a été propulsé au cabinet civil en tant que directeur. Au mois d’août 2016, le CNDD-FDD le désigne comme secrétaire général. Lors de la rentrée politique du parti le 26 janvier 2020 à Gitega, les délégués ont choisi Évariste Ndayishimiye pour candidater à l’élection présidentielle du 20 mai 2020. Des élections à l’issue desquelles il sort vainqueur.

https://www.rwanda-podium.org



rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire