Affaire Diack: «C’est un procès hors du commun»


Yann Bouchez, journaliste au journal «Le Monde». Manon Paulic

Sport, dopage et corruption… Le procès de Lamine Diack, l’ancien patron de la Fédération internationale d’athlétisme, doit reprendre aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Paris. Il s’était ouvert en janvier pour être aussitôt reporté. Et à moins d’un nouveau report, ce procès se déroulera jusqu’au 18 juin. Lamine Diack est soupçonné d’avoir mis sur pied un vaste système de corruption destiné à protéger des athlètes russes dopés. Lamine Diack est jugé, ainsi que son fils Papa Massata Diack qui, lui, vit toujours au Sénégal. Journaliste d’investigation au quotidien français « Le Monde », Yann Bouchez a pu consulter le dossier d’instruction.



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire