Après la manifestation de Bruxelles, la crainte d’un regain de Covid-19



Plus de 10 000 personnes ont répondu à l’appel, dimanche 7 juin devant le palais de justice de Bruxelles, à soutenir la demande de justice pour George Floyd et dénoncer le racisme. Mais les virologues et une partie de la classe politique s’inquiètent des conséquences sanitaires d’un tel rassemblement.

C’est à une “protestation puissante contre le racisme” que nous avons assisté hier, “mais elle va faire des malades”, regrette Het Laatste Nieuws en titre, ce 8 juin. Comme le relate ce quotidien populaire flamand, des rassemblements ont eu lieu dimanche 7 juin, dans le sillage du mouvement Black Lives Matter, à Gand, Anvers ou encore à Liège.

Mais c’est surtout le rendez-vous devant le palais de justice de Bruxelles qui a attiré les foules. On n’attendait que quelques milliers de personnes, elles étaient finalement “plus de 10 000”, note le journal, sur une place assez enclavée, où, bien que la grande majorité des manifestants aient porté un masque – la ville en avait fait distribuer 4 000 –, il était impossible de respecter les distances de sécurité.

Le bourgmestre socialiste de la ville de Bruxelles – qui, sans autoriser la manifestation, l’avait tolérée – a donc essuyé les critiques de la Première ministre libérale Sophie Wilmès, ainsi que du chef de parti de cette dernière, notamment.

Het Laatste Nieuws se fait également l’écho des critiques des virologues qui ont accompagné la gestion de la crise sanitaire. S’ils concèdent que l’épidémie a fortement décliné, ils craignent qu’un tel rassemblement n’entraîne de nouvelles contaminations. “Ce n’est pas raisonnable. C’est même dangereux”, dit Erika Vlieghe. “Comment expliquer aux gens qu’ils ne peuvent pas faire un barbecue avec 11 personnes dans leur jardin, alors qu’à Bruxelles, 10 000 personnes étaient rassemblées ?”, ajoute Marc Van Ranst.

Un troisième, Emmanuel André, rétorque sur Twitter : “Si le #racisme n’existait pas, 10 000 personnes n’auraient pas dû rappeler à #Bruxelles que nous sommes tous égaux. À ces personnes, je demande de respecter strictement les gestes barrières pendant 15 jours et de continuer leur combat toute leur vie”.

Source

Fondé en 1888, le grand quotidien populaire, libéral et flamand mise avec succès sur les faits divers, les informations locales et sportives. Etabli dans la banlieue bruxelloise, “La Dernière Nouvelle” se targue d’aborder tous les sujets

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire