À Bergame, les proches des victimes du Covid-19 demandent des comptes



Dans cette ville du nord de l’Italie, devenue un symbole des ravages du coronavirus, un comité a été créé pour demander “vérité et justice” pour les victimes de la pandémie. Fort de plus de 55 000 adhérents sur sa page Facebook, le groupe va déposer ses premières plaintes mercredi 10 juin.

C’est une sorte de mur d’hommages virtuel. Une page Facebook sobre, sans polémiques, où s’enchaînent les témoignages poignants de personnes qui ont perdu un proche à cause de la pandémie. “Nous dénoncerons – vérité et justice pour les victimes du Covid-19” est au départ un simple groupe Facebook né pour exprimer une douleur ; mais, au fil du temps, il est devenu bien plus que ça, raconte le Corriere della Sera.

C’est Luca Fusco qui en a eu l’idée. Ce comptable de Brusaporto [petite ville près de Bergame], a perdu son père, Antonio, le 11 mars. Il a d’abord écrit un post sur Facebook pour partager son deuil avec ceux qui étaient en train de vivre la même tragédie. Aujourd’hui, la page qu’il a créée compte [plus de] 55 000 membres et elle s’est transformée en un véritable comité national. Celui-ci compte sept avocats, qui aident tous les adhérents qui le souhaitent à déposer plainte.”

“Ici, quelque chose n’a pas fonctionné, on a perdu la maîtrise de la situation”

Car, comme l’indique le quotidien milanais, l’objectif de ce comité ne se limite pas à donner la possibilité à ses membres d’exprimer

[…]

Beniamino Morante





A lire aussi

Laisser un commentaire