Afrique: Perspectives économiques – L’économie mondiale est sur une ligne de crête selon l’Ocde


La pandémie de Covid-19 a provoqué la récession la plus grave jamais observée depuis près d’un siècle et fait des ravages en termes de santé, d’emploi et de bien-être des citoyens, selon la dernière édition des Perspectives économiques de l’Ocde.

Alors que les restrictions sont progressivement levées, la voie de la reprise économique apparaît très incertaine, et vulnérable à une deuxième vague de l’épidémie.

Il ressort du rapport qu’il sera indispensable de renforcer les systèmes de santé et d’aider les personnes et les entreprises à s’adapter au monde de l’après-Covid.

Selon l’Ocde, les mesures d’endiguement imposées par la plupart des gouvernements étaient nécessaires pour ralentir la propagation du virus et réduire le nombre de pertes en vies humaines, mais elles ont aussi entraîné une interruption de l’activité dans de nombreux secteurs et provoqué beaucoup de dégâts dans l’économie.

Étant donné la faible probabilité qu’un vaccin puisse être largement accessible cette année, et dans ce contexte d’incertitude sans précédent, l’Ocde dit avoir pris la décision inhabituelle de présenter deux scénarios également plausibles : l’un voit la pandémie être maîtrisée, l’autre repose sur l’hypothèse d’une deuxième vague de contagions avant la fin de 2020.

Dans le scénario d’une deuxième vague épidémique provoquant un retour aux mesures de confinement, la production économique mondiale pourrait, selon les prévisions, chuter de 7.6 % cette année, avant de se redresser pour atteindre 2.8 % en 2021.

Si une deuxième vague épidémique peut être évitée, l’activité économique mondiale devrait diminuer de 6 % en 2020 et dans la zone Ocde, le chômage pourrait passer de 5.4 % en 2019 à 9.2 %.

L’Ocde estime que dans les deux scénarios, après une reprise initiale rapide de l’activité, il faudra beaucoup de temps pour que la production retrouve ses niveaux d’avant la pandémie, et la crise laissera des traces durables : les niveaux de vie vont baisser, le chômage sera élevé et l’investissement restera atone.

Le Secrétaire général de l’Ocde Angel Gurría a déclaré que « dans le contexte actuel, il est évident que l’incertitude est extrême, mais les conséquences de cette situation en termes de politiques macroéconomiques ne sont pas symétriques.

Présentant les Perspectives économiques la cheffe économiste de l’Ocde Mme Laurence Boone a indiqué que des politiques hors du commun seront nécessaires pour avancer sur une ligne de crête en direction de la reprise.

Relancer l’activité économique tout en évitant un second épisode de contagions nécessitera de la part des décideurs publics réactivité et flexibilité. Dans les Perspectives économiques, un appel est lancé à une

coopération internationale renforcée pour aider à mettre fin plus rapidement à la pandémie, accélérer le redressement de l’économie et éviter de mettre à mal le processus de rattrapage des économies de marché émergentes et des pays en développement.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire