Algérie: Khenchela – Des cadres de la direction de la culture se rendent au chevet du chanteur Abdelhamid Bouzaher


Khenchela — Des cadres de la direction de la culture de Khenchela ont rendu visite au chanteur Abdelhamid Bouzaher, hospitalisé depuis mardi dernier à l’établissement public hospitalier, EHS-Ahmed Benbella, au chef lieu de wilaya, a-t-on appris vendredi auprès d’une source de cette direction.

« Des cadres de la direction de la culture se sont rendus jeudi au chevet de l’artiste Bouzaher pour s’enquérir de son état de santé et lui remonter le moral » a précisé la même source.

Selon Hassan, le fils l’artiste Abdelhamid Bouzaher, son père, surnommé « le doyen de la chanson aurésienne » souffrait depuis quelques jours et son état s’est dégradé mardi soir dernier et a nécessité son transfert à l’hôpital Ahmed Benbella, où il a été mis sous traitement.

M. Hassan Bouzaher a ajouté que son père, Abdelhamid, diabétique et hypertendu a souffert d’autres complications de santé qui l’ont contraint à rester chez lui.

Ténor de la chanson chaouie, Abdelhamid Bouzaher, 76 ans est un des artistes les plus célèbres de la ville de Khenchela et de la région des Aurés et a interprété des dizaines de chants chaoui et bédouins tout au long d’une carrière artistique de plus de 50 ans, entamée en 1971 avec « Hallit el Bab » et puis « Ya Galbi », « Louisa » et tant d’autres chansons dont les paroles sont chargées des valeurs de l’amour, de l’espoir et de l’unité.

En 1983, Bouzaher a été choisi pour camper le rôle d’Aissa Djermouni (1886-1946) dans le téléfilm consacré au grand maître de la chanson chaoui, réalisé par Abderrezak Hellal (1951-2014).



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire